ToulÉco

Publié le lundi 3 septembre 2018 à 18h30min par Sylvie Brouillet

A Montpellier, Private Sport Shop garde la forme

Article diffusé le 27 mars 2018

La croissance fulgurante du site de ventes privées dédiées au sport l’a fait déménager quatre fois en sept ans. Installée depuis mi-2017 à Vendargues, la start-up fondée en 2011 par Guillaume Bertel et Benoît Durand s’est transformée en PME structurée de 170 salariés. Elle recrutera encore trente personnes en (...)

Basé à Vendargues près de Montpellier, Private Sport Shop se targue d’être le « leader européen de la vente privée dédiée au sport ». Au compteur : sept millions de membres et 2000 marques partenaires, dans plus de soixante-dix sports. Sept ans après la naissance, la croissance reste au rendez-vous : « Elle a été de 30 % en 2017 », assure Benoît Durand, directeur général et cofondateur de l’entreprise avec un autre « mordu » de sport, Guillaume Bertel.

Si bien que le chiffre d’affaires de 59 millions d’euros en 2016 (+ 42 %) grimpe cette fois vers les 80 millions d’euros. « Tous nos marchés sont en croissance, aussi bien la France que l’Espagne et l’Italie. » Ouvert en 2014, l’international représente 15 % de l’activité. Membre de la French Tech Montpellier, lauréate du Pass French Tech en 2015, Private Sport Shop appartient toujours à ses fondateurs, qui ont accueilli début 2016 Pechel Industries comme investisseur minoritaire. Ils sont aussi des actionnaires d’origine de Brico Privé, lancée en 2012 à Toulouse sur le même modèle. Toutes les opérations, internationales comprises, sont dirigées depuis Vendargues, où Private Sport Shop a finalement pris ses marques en juin 2017.

Sports TV et bientôt une application mobile

« Pour soutenir notre croissance, nous avons déménagé quatre fois, calcule Benoît Durand. À Vendargues, nous sommes installés sur 6500 m², une surface trois fois plus grande qu’avant. Nous y sommes pour durer, même si nous devons prendre 5000 m² supplé- mentaires d’ici deux ans. Les capacités de stockage permettent d’assurer « de plus en plus d’expéditions rapides en 48 h. C’est un atout dans les ventes privées, où les délais sont assez longs. » D’où vient la réussite ? « Nous avons misé sur la qualité de l’offre, du service client, de grosses remises. »

Private Sport Shop est rentable depuis sa première année, elle affichait 3,15 millions d’euros de résultat net en 2016. La PME emploie aujourd’hui 170 personnes et se prépare à en recruter « une trentaine de plus cette année, à tous les postes… Ce sont souvent des jeunes, que nous formons et faisons évoluer  ». Pour augmenter encore sa visibilité, Private Sport Shop investit dans des budgets dans des campagnes à la télévision. « La prochaine campagne, programmée pour avril-mai, sera plus puissante. » L’entreprise prépare aussi la nouvelle version de son application mobile, qui sera lancée début avril.
Sylvie Brouillet

Sur la photo : Guillaume Bertel et Benoit Durand les deux confondateurs de Private Sport Shop. Crédits : DR