ToulÉco

Publié le lundi 9 septembre 2019 à 20h00min par Johanna Decorse

A Toulouse, Midica repense sa déco et se lance dans la restauration

Fondée il y a 73 ans, l’enseigne toulousaine Midica dédié à la maison vient de consacrer 4 millions d’euros à la réorganisation de son magasin. L’entreprise familiale qui revendique sa totale indépendance proposera dès novembre prochain un espace restauration.

« Depuis 1946, Midica, qui ne vendait que des articles en caoutchouc, a beaucoup évolué. Il y a trente ans, l’enseigne proposait des planches à voile, des skis et même des tronçonneuses. Les ascenseurs sont apparus en 1991 », souligne Olivier Garrigou. Le petit-fils du fondateur de l’enseigne toulousaine, qui en a pris les rênes en 2017 à la suite de son père Roland Garrigou, a voulu à son tour imprimer sa marque dans la saga familiale.

Après avoir mis en place avec la Poste la collecte de tous les déchets cartons, plastiques et palettes en vue de leur recyclage et la livraison en centre-ville en véhicules électriques, il est à l’origine de la nouvelle organisation du magasin. Repensés pièce par pièce, comme dans une maison, avec l’arrivée d’un univers enfant au troisième étage, les 5000m2 que Midica loue à Esquirol ont fait peau neuve.

Indépendance à tout prix

« Nous avons voulu un magasin plus déco, plus séduisant et plus accessible avec une offre plus claire et renouvelée. Notre indépendance nous permet d’être libres, nous avons choisi chacune de nos 25.000 références, elles ne nous ont pas été imposées par une centrale d’achat. Nous proposons des produits d’importation pour garantir des petits prix comme des « gammes responsables », fabriquées en France ou qui ont une véritable démarche RSE », explique Olivier Garrigou.

Outre l’installation de consignes où déposer casques, trottinettes et sacoches, la plus grande nouveauté de cette rentrée se situe au quatrième étage du bâtiment. Dès novembre, ce dernier niveau dédié à l’épicerie fine, accueillera un espace « détente et restauration » qui assurera un service continu de 9h30 à 19h30. Développé en partenariat avec une équipe de Toulousaines, ce restaurant sera déployé sur 300 m2. Pour l’enseigne, qui emploie une centaine de collaborateurs et a enregistré 19 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018, l’investissement global a porté sur 4 millions d’euros.
Johanna Decorse

Sur les photos :
> Olivier Garrigou (à gauche), petit-fils du fondateur Marcel Garrigou, directeur général de Midica et Richard Hernandez, président du directoire. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

> Le magasin Midica propose quelque 25.000 références sur 5000m2 et prévoit 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Photo : Studio Ze

Un groupe, trois enseignes

Depuis 1987, la holding Gefiroga regroupe les différentes sociétés détenues par la famille Garrigou. En plus de l’enseigne historique, Midica, elle détient sept Intersport en Occitanie dont le dernier, à Blagnac, a été racheté début septembre. Gefiroga compte aussi deux magasins de l’enseigne de mode multi-marques Blackstore, à Montauban et Albi. Le groupe familial emploie au total 350 personnes pour un chiffre d’affaires de 58 millions d’euros en 2018 qu’elle souhaite porter à 75 millions d’euros d’ici cinq ans.

1 Commentaire

Répondre à cet article