ToulÉco

Publié le jeudi 24 octobre 2019 à 19h30min par Julie Rimbert

Aéroport Toulouse-Blagnac : un nouveau design pour le circuit des arrivées

Depuis la mi-septembre, le circuit des arrivées à l’aéroport Toulouse-Blagnac a été relooké avec une quarantaine de photos retravaillées par le designer toulousain Chat Maigre. Le but est de mieux mettre en valeur les atouts de l’Occitanie.

Donner envie aux passagers débarquant à l’aéroport Toulouse-Blagnac de découvrir les richesses de la région Occitanie. Pour booster la fréquentation touristique, la plateforme aéroportuaire, qui a accueilli plus de 9,5 millions de passagers en 2018, a fait appel au designer toulousain Kamel Secraoui, alias Chat Maigre, connu pour ses radars décorés de Légo ou ses bancs publics où les amoureux peuvent se graver des mots doux ( son portrait à lire ici ).

Une quarantaine de photos géantes a été retouchée, avec le tiltshift, un effet jouant sur le décalage de l’objectif. Cela permet de donner l’aspect d’une maquette miniature, qui met en valeur les monuments. « Cela faisait longtemps que j’avais envie de mettre en avant ma région, en jouant sur ses richesses patrimoniales », confie Kamel Secraoui, fondateur de l’agence KLD Design. « Je veux que les gens regardent ces sites avec des yeux d’enfant pour percevoir toutes les beautés de notre région, sa manière de vivre et sa convivialité. L’idée est de les émerveiller et de les faire sourire, tout en leur donnant les endroits à découvrir ».

Un fil rouge au fil de l’expo

Les photos s’étalent sur 2,5 mètres de hauteur, en mode vues du ciel. Marciac, Albi et sa cathédrale Sainte-Cécile, le Pont du Gard, la place du Capitole à Toulouse ou le Pic du Midi, sont ainsi sublimés tout le long du circuit des arrivées, immanquables pour les passagers étrangers ou locaux. Un fil rouge parcourt toutes les photos indiquant le nombre de kilomètres depuis l’aéroport pour se rendre sur ces sites.

Pour l’aéroport de Toulouse-Blagnac, ce nouveau circuit des arrivées est un moyen « d’accompagner les voyageurs jusqu’à ce qu’ils récupèrent leurs bagages en faisant la promotion de quarante Grands sites de la région, à l’aide d’un parcours et d’une scénographie originale. Une stratégie qui vise à participer au rayonnement culturel et économique de la région ».
Julie Rimbert

Sur la photo : Kamel Secraoui, alias Chat Maigre, devant le nouveau parcours des arrivées à l’aéroport Toulouse-Blagnac. Crédits : DR