ToulÉco

Publié le jeudi 6 juin 2019 à 18h54min par Philippe Font

Agreenculture conçoit des robots intelligents pour cultiver les champs agricoles

La start-up Agreenculture veut rationaliser le travail dans les champs agricoles. Elle met au point différents robots pour automatiser la culture ou le désherbage.

Désherber et cultiver des parcelles agricoles avec des robots autonomes qui traitent les zones en fonction des informations qui leur sont données par GPS… Tel est le défi que Christophe Aubé, fondateur de la start-up Agreenculture basée à Ramonville-Saint-Agne en 2016, a décidé de relever. Spécialisée dans la mise au point de robots agricoles, la jeune entreprise compte vingt-quatre salariés répartis en trois équipes : guidage et positionnement, intelligence artificielle et smart farming. En 2018, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 600.000 euros.

« Nous intégrons beaucoup d’intelligence artificielle car il est important de bien connaître le positionnement de la plante afin d’optimiser le traitement », explique cet ancien ingénieur de Safran. Dans son catalogue, Agreenculture compte trois modèles : un robot de 300 kilos à motorisation hybride diesel et électrique qui pulvérise des produits phytosanitaires, un robot de deux tonnes dit « grandes cultures » développé avec le constructeur Kuhn : ce dernier fournit le robot, tandis qu’Agreenculture intègre le système de guidage.

Enfin la start-up toulousaine travaille également au développement d’un robot dédié à la vigne qui est testé sur des parcelles en Champagne. « Nous nous inscrivons dans le smart farming qui permet de valoriser la robotique éthique », ajoute encore Christophe Aubé.

Si l’année 2019 est encore consacrée aux phases de tests, la production en série est la prochaine étape. Mais celle-ci implique des investissements plus importants. Une levée de fonds de 2 millions d’euros est prévue dans les semaines à venir afin de mettre au point un boîtier électrique qui pourrait transformer les engins agricoles traditionnels en robots intelligents.
Philippe Font

Sur la photo : Agreenculture a mis au point le robot Ceol pour désherber dans les sapinières. DR.