ToulÉco

Publié le mardi 27 juin 2017 à 18h32min par Philippe Font

Agri Sud-Ouest Innovation veut transformer ses projets de recherche en produits concrets

Dix ans après sa création en 2007, Agri Sud-Ouest Innovation veut s’imposer comme le pôle de référence dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. A l’avenir, la structure qui désormais s’étend de Bordeaux à Montpellier souhaite que les innovations se transforment en produits (...)

Pour ses dix ans d’existence, le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation pousse les murs. Après s’être étendu du côté de la Nouvelle Aquitaine en 2012, le pôle de compétitivité présidé par Daniel Segonds a fusionné avec Qualimed, son homologue d’ex Languedoc-Roussillon. La décision a été validée en assemblée générale le 20 juin dernier à Arcachon : la démarche sera totalement intégrée quand les nouveaux statuts seront rédigés en septembre 2017.

Une fierté pour le président Daniel Segonds et le directeur de la structure Vincent Costes qui mettent en avant leur volonté de faire aboutir « des projets innovants au service de l’économie locale ». L’objectif du pôle agri-sud ouest est de développer des projets innovants dans l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire : sur les 444 présentés depuis la création du pôle en 2007, 77 ont été retenus et ont bénéficié du soutien financier du Fonds unique interministériel (FUI). Le budget total de recherche est de 460 millions d’euros « dont 160 financés par les pouvoirs publics, le reste est amené par les partenaires privés », aime à rappeler Daniel Segonds.

Un projet qui diffuse des phéromones

Sur les 350 adhérents du pôle, 240 sont des PME attirés par le « réseau » que représente le pôle Agri Sud-Ouest Innovation. « Notre plus grande fierté est d’avoir su fidéliser l’ensemble de ces adhérents, dont une grande proportion de PME, et d’avoir pu faire rentrer l’innovation dans le monde agricole », se félicitent conjointement Daniel Segonds et Vincent Costes. L’objectif des dirigeants du pôle est justement de dépasser le stade du projet. « Il faut arriver à davantage commercialiser nos innovations, les projets doivent se transformer en produits ». Cela sera peut être le cas pour les trois projets présentées lors de l’assemblée générale dans le cadre du « Prix Agri Sud-Ouest Innovation des lycéens 2017 ».

Peau’Lux propose d’utiliser la peau des agneaux vendus pour leur viande dans la maroquinerie de luxe, tandis qu’Agri BTP2 a mis au point une solution permettant d’intégrer des graisses non alimentaires dans la fabrication du bitume. Enfin le troisième projet et qui a été retenu comme la solution la plus innovante par les lycéens, est Taupin’up qui diffuse des phéromones afin de bouleverser le comportement des insectes qui s’attaquent aux vignes et au maïs. Dans le cadre du programme Agriculture Innovation 2025, « les projets concerneraient le numérique, la robotique, la générique ou la gestion de l’eau », confirment Daniel Segonds et Vincent Costes.
Philippe Font

Sur la photo : Le président du pôle Daniel Segonds. En dix ans, Agri sud-ouest innovation a porté 444 projets. DR.