ToulÉco

Publié le mardi 10 janvier 2017 à 21h21min par La Rédaction

Airbus : les syndicats « rassurés » après l’entrevue avec Tom Enders

A la sortie de la rencontre mardi matin à Blagnac avec le PDG d’Airbus Tom Enders, Jean-Marc Escourrou, secrétaire FO, a estimé que l’entretien avait été assez positif. « Il [le patron d’Airbus] s’est voulu rassurant quant au déroulement du process. Il nous a expliqué qu’il ne voulait pas arriver aux licenciements secs ». Le secrétaire a ajouté que « beaucoup » de salariés souhaitaient quitter le groupe dans le cadre d’un plan de départ volontaire, sans toutefois donner de chiffres.

Suite à l’annonce du plan Gemini le 29 novembre 2016 qui prévoit la suppression de 1164 postes dont 640 en France, les représentants de quatre syndicats d’Airbus (la CGT n’ayant pas été conviée suite à son action sur le site de Suresnes), ont été reçus par Tom Enders, le PDG de l’avionneur européen afin d’évoquer la teneur de ce plan. Alors que les syndicats redoutent des licenciements secs - ils rappellent que les carnets de commandes affichent huit à dix ans de production -, la direction du groupe met en avant la nécessité de rationaliser les coûts alors que la concurrence avec Boeing s’intensifie un peu plus chaque jour.

Les syndicats souhaitent particulièrement mettre l’accent sur la situation du centre de recherche de Suresnes (Hauts-de-Seine), la suppression de 308 postes et le déploiement de 150 autres dans les différentes branches du groupe. Les sites de Marignane et de Toulouse où des suppressions de postes sont à prévoir, notamment dans les fonctions support (communication, comptabilité, achats, etc.), sont également concernés.