ToulÉco

Publié le dimanche 6 mai 2018 à 18h24min par Audrey Sommazi

Près de Toulouse, Airbus ouvre son deuxième hub logistique pour les cabines de ses avions

Pour soutenir la montée en cadence de ses usines toulousaines, Airbus regroupe dans un unique entrepôt à Cornebarrieu l’activité cabine des A320, A330 et A350, jusque là dispersée sur quatre sites en région.

Et de deux. Après Airlog I, ouvert en 2014 dédié au stockage des éléments de structures et les équipements de tous les programmes, Airbus a inauguré vendredi 4 mai Airlog II. Ce nouvel entrepôt de 36.000 m² construit sur la zone de Barquil (comme Airlog I) à Cornebarrieu, près de Toulouse, est chargé de réceptionner et de gérer les éléments de cabine livrés par les sous-traitants avant qu’ils ne soient aménagés dans les avions.

Les sièges, les boites à bagages et les monuments (cuisines et toilettes) des A320, A330 et A350, jusque-là stockés sur quatre sites en Occitanie (Montauban, Eurocentre, Portet-sur-Garonne et Saint-Eloi à Toulouse), sont regroupés sur une même plateforme logistique à moins de deux kilomètres des chaînes d’assemblage. « Avec ce bâtiment, on sécurise toutes les hausses de cadence de production, et on prépare l’avenir », assure Olivier Yulrazi, responsable des surfaces logistiques d’Airbus.
Avec Airlog II, Airbus veut être plus réactif et pourra répondre à l’appel de livraison en moins de quatre heures. L’avionneur européen a repensé sa stratégie de stockage pour l’optimiser et l’a confiée à son prestataire, l’équipementier Daher.

Afin d’augmenter sa capacité, la hauteur du bâtiment est exploitée entièrement avec la mise en place de racks de plus de deux mètres. « Afin d’éviter les pics dans la livraison des éléments, les flux de réception sont lissés », ajoute Emmanuel de la Sayette, chef de projet. « Les transporteurs prennent maintenant rendez-vous. Auparavant, ils livraient les pièces quand ils le souhaitaient ».

Entre 30 et 31 millions d’euros d’investissement

La mise en service de ce bâtiment, dans lequel Airbus a investi entre 30 et 31 millions d’euros, est progressive. « On a intégré les premiers éléments de l’A330 en avril dernier. En juin, nous transférerons les sièges des A350 et A320 sur Airlog II ; à l’été les cabines A350, et en octobre les cabines des A320 », poursuit Emmanuel de la Sayette.
Si pour l’heure une vingtaine de salariés travaillent sur cette nouvelle plateforme, ils seront rejoints par 180 personnes à la fin de l’année. Aucun recrutement n’est prévu, il s’agit d’emplois existants, déployés depuis les différents entrepôts de la région du groupe.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Le bâtiment Airlog II de 36.000 m² a été inauguré vendredi 4 mai, à Cornebarrieu. Il est situé à 1,5 km des sites d’assemblage toulousains. Crédits : Airbus.