ToulÉco

Publié le mardi 25 juillet 2017 à 18h00min par Audrey Sommazi

« Airgen distribue une cinquantaine de clients, dont Sanofi et Pierre Fabre »

article diffusé le 30 mai 2017

Airgen, la start-up spécialiste de l’hygiène en salles blanches pour les secteurs de la pharmacie et de la cosmétique, qui a décroché une cinquantaine de clients, booste son développement par le recrutement notamment. Explications avec Régis Dilhan, son fondateur.

Régis Dilhan, pouvez-vous nous présenter l’activité d’Airgen ?
J’ai créé l’entreprise en 2014, après seize ans d’expérience pour des laboratoires R&D ou industriels. Airgen, prestataire de services, fournit des équipements permettant une filtration de l’air pour travailler en atmosphère ultra propre. Nous travaillons pour les industriels des secteurs des cosmétiques, de la microélectronique, de la pharmacie et de l’agroalimentaire. Nous pouvons aller jusqu’à la création de salle blanche, avec l’installation de plafonds et murs soufflants laminaires, d’enceintes pour pesées, de douches à air, etc.
Nous distribuons aussi une gamme laboratoire (poste de sécurité microbiologique et cytotoxique) qui permet de garantir la sécurité et la protection des manipulateurs des produits dangereux à échantillon pathogène, avec un risque de contagion.
Nous assurons aussi le suivi par de l’accompagnement de nos clients, en formation, métrologie, SAV et audit.

Qui assure la fabrication de ces équipements ?
Il s’agit d’un industriel Italien, Faster, dont l’usine de production est à Ferrara et le siège à Milan. C’est un partenaire depuis vingt ans et un leader dans notre domaine. Nous sommes leur partenaire exclusif sur un marché de niche et concurrentiel.

En trois ans d’activité, quel est votre bilan ?
Nous avons signé des missions avec une cinquantaine de clients, dont Pierre Fabre cosmétiques, à qui nous avons fourni des cabines de pesées pour un projet ambitieux sur une extension d’usine. Sanofi Aventis est aussi client : nous avons installé des postes de sécurité à flux laminaire pour leur site bordelais. Nous avons aussi accompagné le groupe pharmaceutique américain Merck dans la maintenance d’appareils.

Quelle est votre stratégie pour croître ?
Notre objectif est de nous développer en promouvant nos solutions innovantes aux industriels utilisant des flux laminaires et salles propres. Nous allons aussi élargir notre offre dans le domaine du monitoring et supervision des mesures physiques.
Deux chargés d’affaires et un dessinateur industriel nous rejoindront dans les six mois.
Enfin, nous investissons plusieurs dizaines de milliers d’euros dans un show-room de 30 m² dans les locaux de la pépinière Prologue à Labège afin d’exposer trois solutions Industrielles.

Envisagez-vous une levée de fonds ?
Non, nous ne la prévoyons pas. Nous fonctionnons en fonds propres et la stratégie reste privilégiée.
Propos recueillis par Audrey Sommazi

Sur la photo : Régis Dilhan, fondateur et dirigeant d’Airgen. Photo DR