ToulÉco

Publié le mardi 25 juin 2019 à 18h23min par Inès Osik

Amélie Leclercq : « Digital 113 va renouveler intégralement son conseil d’administration »

Né début 2019 de la fusion entre DigitalPlace et FrenchSouth.digital, le cluster Digital 113 organise ce mercredi 26 juin sa première grande assemblée générale, qui devrait voir également arriver de nouveaux présidents. Explications avec Amélie Leclercq, directrice générale.

Amélie Leclercq, où en est l’activité de Digital 113 ?
Depuis la fusion, nous avons capitalisé sur les programmes des anciens clusters en reprenant un certain nombre d’actions. En terme d’animation, nous avons développé des programmes de factory qui sont des groupes de pilotage de thématiques données. Parmi elles, nous comptons seize thématiques qui y sont traitées, ce qui permet de déterminer de nouvelles actions et de lancer de nouveaux projets. Au niveau de la factory RH, nous avons obtenu des aides de la région Occitanie et du département de l’Héraut en faveur de la mixité. Nous avons de nouveaux programmes qui émergent tel que Discover IT, qui va permettre des rencontres sur des projets de R&D autour de thèmes comme la cybersécurité, l’intelligence artificielle, la robotique collaborative, etc.

Combien d’entreprises comptez-vous dans le cluster ?
Nous approchons de notre objectif des 350, puisqu’aujourd’hui, nous sommes à environ 320 entreprises adhérentes. Cela représente près de 15.000 emplois en Occitanie. Le budget du cluster est de l’ordre de 1,1 million d’euros pour 2019.

L’assemblée générale se déroule ce mercredi 26 juin. Quels changements sont à attendre ?
Le premier changement de taille est que nous allons faire voter nos adhérents sur le fait que digital 113, qui est uniquement notre nom de marque, devienne également notre nom juridique. Ensuite nous allons créer le statut de président d’honneur. Le troisième changement concerne le renouvellement intégral de tout le conseil d’administration. A l’issue de cette assemblée générale, le conseil d’administration fraîchement élu se réunira et élira le ou la présidente, ainsi que le ou la vice-présidente. Les co-présidents Daniel Benchimol et Pierre Deniset, à l’origine du rapprochement, ne se représenteront pas lors de cette élection. Ils sont prêts à passer le flambeau.

Ces changements vont-ils impacter les missions de digital 113 ?
Pas dans les grandes lignes, puisque nous avons travaillé les statuts de façon collective. Nous avons également une très forte fidélité chez les candidats. Presque tous les anciens administrateurs se représentent au conseil d’administration. Nous devrions donc pouvoir garder une ligne directrice similaire, même si il y aura surement des ajustements et des angles stratégiques qu’il nous faudra renforcer ou réorienter.
Propos recueillis par Inès Osik
Photo DR