ToulÉco

Publié le mercredi 30 novembre 2016 à 17h56min par Johanna Decorse

En Andorre, Grandvalira poursuit ses grands travaux en altitude

Après une saison record avec 1,7 million de forfaits vendus, la plus grande station des Pyrénées consacre cette année 13 millions d’euros d’investissement pour moderniser ses installations avant les finales de la coupe du monde de ski alpin qu’elle accueillera en 2019.

Depuis la création de la marque en 2003 suite à la fusion commerciale de SAETDE et Ensisa, les sociétés exploitantes des domaines skiables du Pas de la Case-Grau Roig et de Soldeu-El Tarter, Grandvalira décroche tous les superlatifs. Avec ses 128 pistes sur 210 kilomètres, réparties sur six secteurs, Pas‐de‐la‐Case, Grau Roig, Soldeu, El Tarter, Canillo et Encamp, la plus grande station des Pyrénées qui revendique aussi la première place pour le « Sud de l’Europe », a affiché une saison « historique » l’hiver dernier avec 135 jours d’ouverture et plus d’1,7 million de forfaits vendus. Un record qui l’a placée au 16e rang mondial en journées de ski.

Les Espagnols, premiers clients

Très prisée des Espagnols qui assurent toujours 59% de la fréquentation contre 12% pour les Français, Grandvalira a investi en treize ans 120 millions d’euros pour la modernisation et l’agrandissement de ses installations. Cette année, la station en a consacré 13 à la mise en place de trois nouveaux téléskis et d’un télésiège quatre places de 900m, à la création de trois nouvelles pistes et à l’achat de 20 canons à neige supplémentaires pour atteindre un parc total de 1032 et couvrir 65% des pistes. Avec ces derniers équipements, la capacité de Grandvalira passe ainsi de 100.000 à 106.950 skieurs à l’heure.

Sur le volet des innovations technologiques, le domaine andorran multiplie aussi les démarches pour « améliorer l’expérience client » et démarre la saison avec un nouveau site internet, une nouvelle application mobile et un GPS audioguide. Sur les pistes, 90% des tourniquets présents sur les remontées mécaniques ont été remplacés par des barrières intelligentes.

Du ski et une ligne de vêtements

Fidèle à sa stratégie pour devenir une marque à part entière, la station s’est aussi attaquée au merchandising en lançant sa propre ligne de vêtements et d’accessoires qui seront à terme distribués dans une dizaine de points de vente. Elle développe également ses services avec, en écho à l’Iglu Hotel, établissement emblématique de Grandvalira, l’ouverture d’un nouveau dôme chauffé dédié à la restauration, avec vue sur l’ancien cirque glaciaire de Pessons.

Sur le plan financier, la station andorrane qui accueillera en 2019 les finales de la coupe du monde de ski alpin, a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de plus de 65 millions d’euros. Elle mise davantage désormais sur les services que sur une hausse de la fréquentation pour le faire progresser.
Johanna Decorse

Sur la photo : Grandvalira, plus grande station des Pyrénées, ouvrira le 26 novembre. Photo DR