ToulÉco

Publié le dimanche 6 août 2017 à 18h00min par Audrey Sommazi

Aure Fournier, maire et business woman du Village by CA de Toulouse

article diffusé le 16 mars 2017

Elle est le visage du Village by CA. Aure Fournier, 32 ans, est depuis janvier 2017 la « maire » de cet accélérateur d’entreprises lancé par le Crédit Agricole Toulouse 31. Une trentaine de start-up compose cette première promotion.

Une tête bien faite. À 32 ans, Aure Fournier cumule les postes à responsabilité et
doit probablement faire des envieux. Étudiante à Toulouse Business School section finance, elle est repérée par la Société Générale à la suite d’un stage de trois mois. La banque mécène lui paie ses études, dont un double cursus à l’Institut technique de banque, à Toulouse.

Diplômée en 2007, elle dirige une première agence puis un groupe de succursales, avant de rejoindre à Toulouse le Crédit Agricole et sa direction régionale en tant que responsable marketing. Nous sommes en 2011 et elle est âgée de 27 ans. Elle décide de s’immerger peu à peu dans le domaine de l’innovation. Car au même moment, la
banque veut ouvrir son premier Village à Paris, son accélérateur de start-up. Elle multiplie alors les allers-retours et rencontre les têtes pensantes de l’écosystème toulousain « afin de cerner les besoins ».

Des start-up entre la première et la deuxième levée de fonds

« Nous ne voulions pas être en concurrence avec l’offre existante, mais être pertinents », assure la jeune femme. Filiale du Crédit Agricole, le Village est une « franchise ». « On adhère à une marque, à une charte, mais on est libre de l’adapter au terrain », affirme Aure Fournier. Ici, ce ne sera, ni un incubateur, ni une pépinière, mais un accélérateur de start-up en phase de test ou de développement commercial, souvent entre la première et la deuxième levée de fonds.

Il a fallu faire un choix. Sur 300 candidatures, une première promotion de
trente start-up est retenue par un comité de sélection « pointilleux », composé
de quatorze entreprises, d’une dizaine d’institutionnels et écoles, tous partenaires
de la filiale. Car la force du Village réside dans cette proximité entre
jeunes pousses et grands comptes, réunis sur un même lieu. Pour faciliter les
échanges, et le business, un grand espace de 2300 m², allées Jules-Guesde a
été aménagé, comprenant des bureaux à la location, des espaces communs, des
salles de réunion, des salons de réception, un auditorium de 180 places, un laboratoire,

Une salle de sport

Cette petite ville dans la ville est en réalité une entreprise. Sa « maire », dont le mandat s’achève mi- 2018, et dirigeante est chargée d’atteindre l’équilibre d’ici un an, sachant que le budget annuel est d’un million d’euros. Si la cotisation des partenaires pour une durée de trois ans est une des principales sources de revenus de ce village, elle n’est pas la seule. La location d’espace en est une autre. « Je vise 800.000 euros de chiffre d’affaires fin 2017 », prévient cette optimiste qui s’estime « chanceuse de vivre cette expérience de manager et entrepreneur dans un grand groupe ».
Audrey Sommazi

Sur la photo : Aure Fournier est la directrice du Village by CA qui accueille une trentaine de start-up. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco