ToulÉco

Publié le jeudi 5 septembre 2019 à 19h00min par Martin Venzal

Avec son concept de Home spotting, My Products veut éclairer le marché des luminaires

En lançant une gamme de décorateur de spots baptisée Home Spotting, les Toulousains de la jeune entreprise My Products espèrent convaincre le marché. La commercialisation a déjà commencé via une boutique en ligne.

Les entreprises sont souvent affaire de rencontres. La société My Products n’échappe pas à la règle. A l’origine, on retrouve deux anciens cadres dirigeants parisiens installés à Toulouse, Christophe Aubry, et Guillaume Brayda. Tous deux ont choisi de s’associer pour créer une entreprise spécialisée dans les produits innovants dans le domaine de la décoration et du luminaire. Pour cela, ils s’appuient sur le réseau d’un troisième comparse, l’ancien international de rugby Thomas Castaignède, convaincu par le projet.

L’entreprise s’appuie sur le lancement d’une nouvelle gamme de décoration autour des spots, ces fameux éclairages qui affleurent au niveau des plafonds. « On en vend 92 millions d’unités en France, souvent pour des intérieurs neutres ou aseptisés », explique Guillaume Brayda, président de My Products. « L’idée est donc de les personnaliser avec des habillages qui peuvent faire varier la couleur et l’éblouissement, sans atténuer la luminosité. »

Des produits conçus en France

Le concept est né. Déposé sous l’intitulé de « home spotting », il s’agit de deux habillages de spots en aluminium (le Giro et le Vaso) avec différentes couleurs. Magnétique, et compatible avec tous les spots sur le marché, le dispositif se pose en quelques secondes. Si la production est délocalisée en Asie, un maximum d’éléments sont conçus et réalisés en France. « Après deux ans de travail, ce projet est enfin prêt pour la commercialisation et les premiers accueils sont bons : nous avons généré nos premières ventes chez Trentotto, à l’occasion de ses design days », s’enthousiasme Christophe Aubry, directeur général.

Reste désormais à en assurer le développement. Pour cela, les trois associés sont en recherche de distributeurs nationaux. « Mais avant cela, notre première ambition est d’être présent en national via notre site de e-commerce », complète Thomas Castaignède, associé. « Car on sait que notre business plan est lié à nos canaux de distribution. »
Le prévisionnel pour la première année d’exercice est établi à 200.000 euros. Et si le résultat généré par le home spotting est concluant, de nouveaux produits pourraient voir le jour assez rapidement.
M.V.

Sur la photo, de gauche à droite : Christophe Aubry, Thomas Castaignède et Guillaume Brayda avec leur concept de Home Spotting. Crédit : Jonathan Gaudron- ToulÉco.

1 Commentaire

Répondre à cet article