ToulÉco

Publié le jeudi 22 novembre 2018 à 22h20min par Philippe Font

BMW Moto Ride fait découvrir aux motards les applications de trois start-up toulousaines

La première édition du rendez-vous « Essayez l’innovation », samedi 24 novembre, permettra aux motards toulousains de tester des applications de trois jeunes entreprises. Un rendez-vous qui pourrait être pérennisé.

Permettre aux motards d’assouvir leur passion en toute sécurité. Tel est le mot d’ordre de la journée « Essayez l’innovation » organisée au sein de la concession BMW Moto Ride samedi 24 novembre. « L’objectif est de promouvoir à la fois des start-up locales qui développent des solutions autour de la sécurité des motards et en même temps faire connaître ces innovations auprès du constructeur BMW », explique Jérôme Roquesalane, président fondateur du groupe JRM dont BMW Moto Ride fait partie.

Durant la journée, les motards pourront essayer les produits des trois jeunes pousses toulousaines : Eyelights, Liberty Rider et Road-Light. La première a mis au point un écran qui se fixe sur le casque du motard, lui servant de GPS ou lui indique la vitesse. Liberty Rider a développé une application mobile signalant la chute du motard tandis que Road-Light a inventé clic-light, un harnais lumineux fixé sur le dos et synchronisé à la moto, qui indique aux autres usagers quand le motard s’arrête ou change de direction. « C’est un engagement citoyen et local », souligne de son côté David Loukkas, le directeur de la concession BMW Moto Ride.

Vers l’organisation d’un événment annuel ?

Un engagement apprécié par les start-up participantes. « Beaucoup de gens veulent acheter notre solution mais ne peuvent pas l’essayer, nous allons avoir des retours en réel des utilisateurs. Cela peut être un coup de boost pour nous », se félicite Dorian Rainaud, chargé de communication chez Eyelight. Lancé en octobre 2017, la solution a déjà conquis un millier de conducteurs de deux-roues. Même son de cloche dans les rangs de Liberty Rider et Road-Light.

« Cela va nous permettre de faire connaître l’application aux motards et de collecter leurs observations par rapport à l’utilisation de Liberty Rider », expose Marion Clary, en charge de la communication de la start-up hébergée chez At Home à Toulouse et qui s’apprête à commercialiser en 2019 un gant connecté. Pour Mohamed Ait El Hadj, fondateur de Road-Light, « l’objectif est de faire connaitre le clic-light, un exemplaire sera connecté à une moto pour une démonstration ». Alors qu’une centaine de personnes sont attendues sur la journée (les visiteurs pourront également tester les différents modèles de BMW), le directeur de la concession ne cache pas son ambition de renouveler l’événement « au moins une fois par an afin de montrer l’évolution des produits ».
Philippe Font

Sur la photo : Jérôme Roquesalane, président du groupe JRM et dont BMW Moto Ride fait partie. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

3 Commentaires

Répondre à cet article