ToulÉco

Publié le dimanche 26 mars 2017 à 22h03min par Isabelle Meijers

Bpifrance pilotera les 45 millions d’euros des investissements d’avenir en Occitanie

Après un bilan d’activité 2016 dynamique, opération promotion pour Bpifrance Occitanie aux côtés de la Région et de l’Etat. Objectif, faire connaître ses produits auprès des TPE et PME. La banque publique va gérer les 45 millions d’euros du PIA 3.

Bpifrance, l’Etat et la Région font front commun dans le soutien financier aux entreprises. Et les 45 millions d’euros, dont l’Occitanie bénéficiera dans le cadre du volet 3 des investissements d’avenir, devraient aider. Lors de la présentation de l’activité 2016 de Bpifrance Occitanie ce mardi 21 mars, Marc Chappuis, secrétaire général pour les affaires régionales à la préfecture régionale Occitanie, et Nadia Pellefigue, vice-présidente du conseil régional d’Occitanie, ont rappelé que « l’usine du futur » était un enjeu stratégique en Occitanie. En effet, « la région est moins robotisée que d’autres et affiche un retard en matière de digitalisation et numérisation », affirme le secrétaire général.

La digitalisation des entreprises à financer

Dans ce cadre, le volet 3 du PIA (programme d’investissements d’avenir), dédié au numérique et au développement durable, arrive à point nommé. D’une enveloppe globale de 10 milliards d’euros, dont 500 millions d’euros destinés aux treize régions, le plan prévoit désormais 45 millions d’euros pour la seule région Occitanie dès 2018. Bpifrance Occitanie en sera l’opérateur délégué par l’Etat et la Région. Elle s’engagera auprès des entreprises. Nadia Pellefigue complète : « Pour un euro donné, un euro abondé par la Région. Nous bâtissons avec l’Etat les lignes directrices de ce soutien économique, en faveur de l’usine du futur mais aussi du plan littoral 21 et d’un centre de formation sur la valorisation de la donnée clients. »

Attirer les TPE dans les dispositifs de Bpifrance

Bpifrance Occitanie, « partenaire fondamental de la Région en matière d’ingénierie financière », dispose d’une grande palette d’outils pour financer l’innovation, garantir des prêts, cofinancer des prêts bancaires, soutenir l’export ou investir en fonds propres dans les entreprises. « 95% des entreprises du territoire sont des TPE. Or, 95% de nos interventions ont porté sur des PME et TPE en 2016, représentant 72% des montants », souligne Véronique Védrine, directrice du réseau Bpifrance Sud, qui a orienté certaines aides en trésorerie vers des entreprises fragiles selon la cotation de la Banque de France.

Une activité soutenue de Bpifrance en 2016

Au total, près de 7200 entreprises, un chiffre en hausse de 5% par rapport à 2015, ont ainsi été accompagnées par Bpifrance en 2016 en Occitanie pour un investissement de 1,5 milliard d’euros, générant un financement total de 3,6 milliards d’euros par effet de levier. Le ticket moyen des prêts avoisine quelques centaines de milliers d’euros, celui des garanties atteint 200.000 à 300.000 euros et les investissements en fonds propres sont de l’ordre d’1 million d’euros. En particulier, un nouvel outil de financement a été mis au point pour les entreprises du BTP, se substituant à une autorisation de découvert bancaire. Près de dix sept entreprises du secteur en ont bénéficié en 2016.

« L’une de nos missions importantes est également d’accompagner les entreprises en termes de conseil, de formation via le e-learning accessible à tous ou la mise en réseau », déclare Laurent de Calbiac, directeur régional Bpifrance Toulouse. Mais, « il faut encore faire connaître aux entreprises, quelle que soit leur taille, la palette d’outils et d’aides Bpifrance qui peuvent réellement être ajustées sur-mesure », insiste Nadia Pellefigue.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Bpifrance Toulouse, dirigée par Laurent de Calbiac, doit encore faire connaître ses offres aux TPE et PME. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco