ToulÉco

Publié le lundi 25 mars 2019 à 18h10min par Béatrice Girard

Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées : des résultats en hausse et des investissements dans l’économie locale

Une année 2018 réussie pour la CEMP, la Caisse d’épargne Midi-Pyrénées, qui a gagné des parts de marché et affiche des volumes d’encours en hausse. Dans le même temps, les taux de crédit sont toujours aussi bas et pénalisent la progression du produit net bancaire de l’établissement.

A la fin de l’année 2018, les indicateurs sont au vert pour la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées (CEMP). L’établissement bancaire qui vient de présenter ses résultats annuels affiche un volume d’encours de 18,4 milliards d’euros (en hausse de 2,4 %), un encours de crédits de 13 milliards d’euros (en hausse de 7,4 %) et un résultat net en hausse de 10,7 % (88,9 millions d’euros).

Un bémol cependant : le produit net bancaire est en recul de 1,1%, avec 371 millions d’euros, sur la même période. « C’est la baisse des taux de crédit qui réduit nos marges et explique cette baisse du PNB, mais nous nous adaptons en gagnant des parts de marché grâce à un territoire particulièrement dynamique », a expliqué Pierre Carli le le président du directoire de la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées à l’annonce de ces résultats. La banque qui compte 189 agences et 1606 collaborateurs sur le territoire de l’ancienne région Midi-Pyrénées, a gagné en effet 1200 nouveaux clients professionnels et 1600 en gestion privée en 2018.

900 millions d’euros injectés dans l’économie régionale

L’enseigne met toujours un point d’honneur à soutenir l’activité économique locale. Elle a notamment distribué sur le segment de la banque de détail 1,4 milliard d’euros de crédits immobiliers (soit 9000 crédits), 150 millions d’euros de crédits aux professionnels en 2018 et injecté plus de 900 millions d’euros auprès des acteurs de l’économie régionale : PME, associations, collectivités et SEM, bailleurs sociaux, professionnels de l’immobilier.

Sur ce dernier secteur la CEMP a contribué notamment au financement de plus de 2300 logements et parcelles foncières, mais aussi au déploiement de la fibre sur le département de la Haute-Garonne, et aux travaux de la ligne A du métro toulousain. Elle a enfin accompagné trente deux start-up et entreprises innovantes. La banque poursuit par ailleurs son chantier de réorganisation interne dans le cadre de son plan 2016-2020 qui prévoyait la réduction de 120 postes, par des non remplacements de départs à la retraite, et la disparition de trente cinq agences. « Nous y sommes presque avec dix agences regroupées en 2018 et une réduction de quarante postes. Ceci représente un gain de productivité de 1,5% par an, » a pointé Pierre Carli.
Béatrice Girard

Sur la photo : Pierre Carli le président du directoire de la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco