ToulÉco

Publié le dimanche 28 janvier 2018 à 18h05min

Casoxia : « Assembleur de compétences »

Publirédactionnel en partenariat avec

Né à Paris il y a trois ans, le jeune spécialiste du conseil en gestion de patrimoine réalise aujourd’hui 70 % de son activité à Toulouse. Rencontre avec le fondateur, Tarek Bouslama.

Pouvez-vous présenter votre société ?
Nous sommes conseillers en gestion de patrimoine mais également courtiers pour proposer la solution la plus adaptée parmi toutes les offres du marché. Nous intervenons aussi bien auprès des travailleurs non salariés que salariés pour évaluer leur situation, leurs besoins et leurs capacités, et proposer la meilleure solution de placement, d’épargne, de défiscalisation ou d’investissement. Nous nous sommes également spécialisés dans l’optimisation fiscale des entreprises. Casoxia a été fondé en 2014 en région parisienne, mais l’agence de Toulouse, ouverte peu de temps après, est rapidement devenue notre véritable bastion avec un portefeuille de 2500 clients et quinze de nos vingt-cinq conseillers (dont Thibault Potiron et Sébastien Albault, en photo). Il y a d’importants besoins dans la région, mais très peu de professionnels de la gestion de patrimoine s’y intéressent.

Qui peut solliciter les services d’un conseiller en gestion de patrimoine ?
Vous, moi, tout le monde ! L’idée reçue veut que seuls les plus aisés ont besoin d’optimiser leurs revenus et leur situation fiscale. Ce sont certes ces personnes qui ont le plus à y gagner, mais même un simple salarié peut réaliser des économies en réfléchissant au meilleur moyen d’utiliser et de placer son argent.

Quels sont les atouts de Casoxia ?

En tant que courtiers, nous travaillons avec un large réseau de partenaires : banquiers d’affaire, assureurs, promoteurs immobiliers, notaires, avocats, experts comptables… En cela, nous sommes avant tout des assembleurs de compétences pour proposer la solution adéquate aux personnes et aux entreprises que nous accompagnons. L’autre avantage pour les clients est qu’ils conservent un interlocuteur unique, leur conseiller Casoxia, qui s’occupe de toutes les démarches auprès des professionnels intervenant sur le dossier. Cette gestion globale s’avère beaucoup plus efficace. Par ailleurs, nous avons pour politique de ne pas facturer d’honoraires. Ce qui garantit au client une obligation de résultat.

Pourquoi êtes-vous devenu partenaire du TFC ?
Bien qu’étant une jeune entreprise, nous sommes en train de trouver notre place sur le marché toulousain de la gestion de patrimoine. Nous souhaitons accompagner cette dynamique en communiquant davantage. Nous avons récemment mis en ligne un nouveau site Internet et le TFC est un autre vecteur de visibilité intéressant. Par ailleurs, venir au Stadium nous permet de rencontrer le tissu économique local.
Photo DR