YOUYOU

ToulÉco

Publié le mardi 23 janvier 2018 à 20h27min par Audrey Sommazi

Cédric Giorgi, le sérial entrepreneur de Sigfox

Nommé directeur des projets spéciaux chez Sigfox, Cédric Giorgi, 33 ans, est à la tête d’une équipe d’une quinzaine de personnes chargée de fédérer une communauté professionnelle autour de la start-up et de l’internet des objets.

« J’ai la liberté d’entreprendre, tout en ayant la sécurité d’un salarié », lance, ravi, Cédric Giorgi au sujet de son travail chez Sigfox. Une fois rentré chez lui, Cédric Giorgi s’impose quelques règles de bonne conduite. Il coupe son téléphone les jours de semaine entre 19h et 21h afin d’être disponible pour ses deux enfants. « Je ne fais qu’un déplacement par semaine et un vol long-courrier tous les trimestres », assure ce féru de trampoline mais accro à son téléphone. En cure de désintoxication, il tente de ne plus (trop) succomber à la tentation de lire ses mails passée une certaine heure.

Cédric Giorgi, en route vers ses 34 ans, est un précurseur qui a du nez. Ce « pur produit » du quartier Saint-Agne à Toulouse, comme il le dit, se forme à la mécanique et à l’électronique à l’Insa. Lors d’un stage à Munich il découvre le web 2.0 et son potentiel. Nous sommes en 2005. Il écrit alors un blog sur les tendances d’internet, rejoint Ludovic Le Moan (déjà lui) dans la start-up Goojet comme responsable du marketing, puis travaille pour la plateforme web de curation de contenu Scoop.it (qui avale Goojet) vendue en janvier 2012. Une fin qui lui permet à son tour de créer sa start-up : Cookening, le Airbnb de la table d’hôtes.

« Une start-up dans la start-up »

En parallèle, cet actif infatigable co-fonde en 2014 la French Touch Conférence qui se tient tous les ans en juin à New York, San Francisco ou encore Paris. L’actuel président de la République, alors ministre de l’Économie, s’était rendu en 2015 à cette grand-messe des start-uppers français et américains. Une start-up dans la start-up La route de Cédric Giorgi croise à nouveau celle de Ludo (Le Moan), comme il l’appelle, patron de Sigfox. Il le convainc alors de créer un marché de partenaires, d’entrepreneurs et de développeurs autour de la start-up. Pour mieux les fédérer. C’est ainsi que naît l’équipe des projets spéciaux, composée de quinze personnes.

« Nous sommes une start-up dans la start-up, indique-t-il. Mon chef direct est Ludo  ». Concrètement, les très connectés développeurs web et chefs de produits ont développé trois sites internet : Partner Network propose la mise en place d’un projet IoT (Internet des objets) par étape ; le portail Build accompagne les créateurs d’objets connectés ; et Buy – le dernier-né lancé fin septembre - assure un service d’achat en ligne de connectivité pour accéder au réseau de Sigfox. « Chaque jour, je suis en apprentissage, j’apprends. Même si j’ai la pression, nous servons à quelque chose », conclut cet entrepreneur dans la peau d’un salarié. Ou l’inverse.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Cédric Giorgi a rejoint il y a quelques mois Sigfox. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco