ToulÉco

Publié le mardi 5 novembre 2019 à 21h25min par Béatrice Girard

« Chaque euro dépensé est utile » : la présidente de région Occitanie Carole Delga répond à la Cour des comptes

Un mois après la publication du rapport de la Cour des comptes qui tirait un premier bilan économique mitigé de la fusion des régions, la présidente du conseil régional Occitanie Carole Delga conteste des chiffres qu’elle qualifie d’erronés et assume ses choix politiques.

« Pas de gabegie ni de dépenses superflues, l’Occitanie est une région bien gérée où chaque euro dépensé est utile. » Fermez le ban ! C’est en ces termes que Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, a introduit la conférence de presse organisée ce lundi 4 novembre. Objectif ? Répondre aux critiques formulées par la Cour des comptes dans un rapport rendu public le 24 septembre dernier. Dans ce bilan - le premier depuis la fusion des régions - l’Occitanie était notamment épinglée pour des dépenses de fonctionnement « en progression de plus de 10 % à périmètre constant, y compris les crédits en provenance des fonds européens ».

Un calcul que conteste formellement Carole Delga, « Nous sommes la région de France qui compte le plus de fonds européens. Il faut les déduire de nos dépenses car ils ont dépassé les 300 millions d’euros en 2017. Une fois ces corrections faites, nos dépenses n’ont augmenté en moyenne que de 1,9 % par an pour les années précédentes, martèle l’élue. Je l’ai indiqué à Didier Migaud, le président de la Cour des comptes que j’ai par ailleurs invité à venir assister à notre prochaine plénière. »

Des hausses de rémunérations assumées

Autre grief porté par l’organisme de contrôle : des surcoûts constatés en matière de rémunération et d’indemnités des agents du service public. En effet, « les nouveaux régimes indemnitaires régionaux ont été alignés sur le plus favorable des anciennes régions », pointe la Cour des comptes. Ces choix se traduisent dans presque toutes les régions (hormis les Hauts de France), par des dépenses supplémentaires importantes : +3,7 millions d’euros par an en Occitanie entre 2016 et 2021. Sur le territoire, ceci représente une hausse des rémunérations des agents de 17,6 % entre 2017 et 2018.

Une réalité que Carole Delga qualifie de « choix politique assumé. » Elle précise que « l’augmentation des agents a été faite aux deux tiers pour les catégories B et C. » À ce jour, la Région compte 6950 agents, dont 450 ont rejoint la collectivité ces trois dernières années, suite à des transferts de compétence en provenance du Département et à des créations de postes (160).
Béatrice Girard

Sur la photo : Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, a dit vouloir donner « sa lecture des chiffres pour que la vérité soit établie ». Crédits : Valentine Chapuis - ToulÉco