ToulÉco

Publié le mardi 4 décembre 2018 à 21h42min par Audrey Sommazi

Près de Toulouse, l’usine Coca-Cola investit pour ses cinquante ans

Coca-Cola a ouvert de façon exceptionnelle son site de production à Castanet-Tolosan qui fête ses 50 ans. L’occasion de rappeler les investissements engagés, notamment en matière de pollution plastique.

De l’eau dans le gaz chez Coca-Cola ? Déjà dans le collimateur de l’émission Cash Investigation qui épingle l’industriel dans son enquête « Plastique, la grande intox », diffusée en septembre dernier, voila que GreenPeace enfonce le clou. L’ONG révèle en octobre qu’il est l’un des plus gros pollueurs de produits plastique de la planète. A son tour, l’industriel réplique. Coca-Cola European Partners France profite des 50 ans de son usine installée à Castanet, près de Toulouse, pour redorer son image auprès des consommateurs sensibles à l’environnement.

Ainsi, la filiale de la maison mère Coca-Cola Company a mené une opération séduction et communication, en énumérant une série d’initiatives anti-plastiques pour verdir ses pratiques. Chiffres à l’appui. Le groupe annonce ainsi avoir réalisé une économie de 50.000 tonnes de plastique depuis dix ans.
« Nous avons investi 9 millions d’euros dans une usine de recyclage en Bourgogne, à Beaune », rappelle également Ben Lambrecht. « Notre objectif est de collecter 100 % des bouteilles en 2025 et d’y intégrer 50% de plastique recyclé ». A Castanet, le président de Coca-Cola European Partners France est venu saluer « l’excellence de ce site au service de la performance industrielle », sa « flexibilité et sa réactivité ».

Pas question de gâcher l’ambiance festive avec un (autre) sujet qui fâche. Rappelons quand même le plan de sauvegarde de l’emploi appliqué il y a un an, qui concernait 128 postes en France dont une vingtaine à Castanet. « Ici, il a eu un impact limité : deux départs en retraite et une aide à la reconversion professionnelle », s’agace Richard Beller, le directeur du site , qui emploie 106 personnes. Sans oublier deux licenciements, nous précise-t-on en interne.

36.000 bouteilles par heure

Le directeur cette usine, chargée de la fabrication, de la commercialisation et de la distribution pour la région sud-ouest de six marques de boissons allant de 0,5 cl à 1,75 litre, préfère présenter la performance de la seconde ligne de production installée en 2009. « Quelque 36.000 bouteilles de 0,5 litre sortent toutes les heures », se félicite-t-il, avant de parler des perspectives.

Car en 2018, le groupe a injecté 7 millions d’euros dans la construction d’une plate-forme logistique sur site. Les travaux étant en cours, ce nouveau hangar sera mis en service en avril 2019. L’industriel prévoit ainsi de doubler la surface au sol pour atteindre 10.000 m² et celle de sa capacité de stockage, passant de 6000 à 12.000 palettes.

Enfin, 2,5 millions d’euros sont investis dans le renouvellement des équipements de traitement des eaux de l’usine. L’industriel met en place des pratiques plus économes en eau. L’objectif est d’atteindre 1,10 litre d’eau pour 1 litre de coca produit d’ici six mois. Aujourd’hui, il est de 1,4 litre.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Ben Lambrecht, président de Coca-Cola European Partners France ( à gauche, sur la photo) et Richard Beller, directeur du site, ont fêté les 50 ans du site de Castanet, le jeudi 29 novembre. Pas moins de 30 millions de caisses sortent chaque année de l’usine de Castanet. Photos Rémy Gabalda - Crédits ToulÉco