ToulÉco

Publié le mardi 28 août 2018 à 19h30min par Philippe Font

Comment la Toulouse School of Economics aide La Poste dans ses mutations de marché

Article diffusé le 4 avril 2018

Transformation digitale, gestion des tarifs, nouvelles plateformes de distribution… Depuis plus de vingt ans, la TSE aide le groupe La Poste à faire face aux différentes mutations de son marché. Une coopération qui passe par l’expertise des chercheurs toulousains.

Un quart de siècle que La Poste et la Toulouse School of Economics (TSE) travaillent main dans la main. Et depuis quelques jours le contrat de coopération entre le groupe La Poste et l’école d’économie de Toulouse 1 Capitole a été reconduit pour trois ans par Jean Tirole, directeur de TSE, et Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste.

« Le partenariat avec TSE nous fait progresser, nous sommes en train de créer quelque chose de nouveau », se félicite Philippe Wahl qui relève les domaines dans lesquels les chercheurs toulousains permettent d’améliorer le travail des fonctionnaires de La Poste : la gestion des tarifs ou la réglementation de l’activité des plateformes de distribution par exemple. De son côté, la TSE « attribue » six chercheurs à La Poste pour des études ponctuelles ou des conférences. La poussée des Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) sur ce secteur amène les partenaires à réfléchir à un nouveau modèle.

Répondre à la pression des Gafa

Le début des années 90 a connu d’importantes évolutions avec l’ouverture à la concurrence du marché postal européen et la généralisation des messageries électroniques. Plus récemment, la montée en puissance de l’intelligence artificielle et celle des plateformes de distribution ont accentué ces mutations. Des sujets pour lesquels la TSE et La Poste sont particulièrement sensibilisés. « Il faut inventer une nouvelle régulation, davantage adaptée à l’économie du commerce en ligne. Dans ce contexte, La Poste doit suivre l’évolution du marché », détaille Jean Tirole.

« Le défi est de taille, La Poste doit développer ses propre compétences pour se différencier des Gafa », indique encore le prix Nobel d’économie. Parmi les enjeux de demain, la livraison du dernier kilomètre demeure au coeur des réflexions. La Poste va ouvrir prochainement sur le site du Marché d’intérêt national (Min) de Toulouse un centre opérationnel dédié. Le groupe teste aussi dans le Var et à La Réunion notamment l’utilisation de drones pour livrer des colis chez le particulier. Autant de domaines qui seront amenés à évoluer au cours des prochaines années au même titre que la banque ou les services à domicile. Encore des sujets de réflexion et de coopération à venir entre la TSE et La Poste.
Philippe Font

Sur la photo : Jean Tirole, directeur de la Toulouse School of Economics et Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste. Crédits : DR