ToulÉco

Publié le jeudi 7 décembre 2017 à 18h11min par Johanna Decorse

Commerce. Guy Roux, le maître du chocolat sans sucre, ouvre à Toulouse

Spécialiste du chocolat sans sucres ajoutés, le Tarnais Guy Roux prend ses quartiers à Toulouse. Une chocolaterie à son nom, gérée par l’entrepreneur Florian Piot dans le cadre d’un contrat d’exclusivité, a ouvert ses portes au marché des Carmes.

Installé depuis 2005 à Mazamet, dans le Tarn, l’artisan Guy Roux compte désormais une vitrine à Toulouse. Cet ancien professeur de CFA en pâtisserie, chocolaterie, confiserie et glaces et qui se veut « le spécialiste » du chocolat sans sucres ajoutés, a passé un contrat d’exclusivité avec l’entrepreneur Florian Piot. Libraire de métier, cet indépendant de 36 ans, revend depuis mi-septembre les produits de la gamme Guy Roux dans la loge n° 8 du marché des Carmes auparavant dédiée aux livres anciens et d’occasion. Cette première boutique vient complèter le réseau français de distributeurs du maître-chocolatier, son site en ligne et son espace de vente adossé à son laboratoire tarnais qui emploie trois personnes.

Lancée en 2009 à partir de cacao pures origines, la gamme de chocolats sans sucres de Guy Roux repose sur un ingrédient clé, le maltitol. « Cet adoucissant naturel issu de l’amidon des céréales comme le blé ou le maïs et garanti sans gluten, se substitue au saccharose. Il est bénéfique à plusieurs titres puisqu’il est 45% moins calorique que le sucre, non cariogène et qu’il est absorbé par l’organisme plus lentement que les sucres rapides communs. Le maltitol ne masque pas les goûts et il préserve donc toutes les qualités organoleptiques de mes chocolats », explique l’artisan. Sur ce marché de niche qui profite de multiples campagnes et études pointant les effets néfastes du sucre pour la santé, le maître-chocolatier revendique sa position de « leader ».

Un fournisseur français

« Nous sommes les seuls en France et en Europe à vendre des chocolats issus de cacao pures origines sans sucres ajoutés. J’achète d’abord la matière brute et j’y ajoute le maltitol. Pour la pâte à tartiner, mon produit phare, j’intègre 40% de noisettes et 35% de chocolat contre 13% et 7% pour la plus grande marque industrielle et ses 56% de sucre ». C’est auprès du groupe familial Roquette créé en 1933 dans le Nord, premier transformateur français de l’amidon et leader mondial pour la production de polyols, édulcorants d’origine végétale, que s’approvisionne le maître-chocolatier.

« Le coût du maltitol est environ douze fois plus élevé que le sucre, vendu à environ 85 centimes le kilo. Je marge moins mais c’est un choix assumé. Je privilégie mon travail et les saveurs originelles des grands crus que je sélectionne ainsi que la santé des personnes qui achètent mes produits », ajoute Guy Roux. L’artisan tarnais, Haut-savoyard d’origine, au chiffre d’affaires de 140.000 euros, compte notamment sur la chocolaterie toulousaine à ses couleurs pour développer son activité et atteindre les 180.000 euros en 2018.
Johanna Decorse

Sur la photo : Le maître-chocolatier Guy Roux et son partenaire toulousain Florian Piot. Crédits : Rémy Gabalda - TouÉco

3 Commentaires

  • Le 8 décembre à 08:31 , par Pee31

    Attention à ne pas apporter des informations tronquées aux lecteurs. Le Maltitol est, certes, moins sucré que le sucre blanc, mais son indice glycémique est assez élevé malgré tout. De plus, il peut provoquer des troubles gastriques importants et ne convient donc pas aux enfants. Le Maltitol n’est vraiment pas un bon sucre de substitution.

    • Le 9 décembre à 13:04, par ROUX Guy

      La réponse de Guy Roux, Maître Chocolatier :
      Le maltitol a un index glycémique suffisamment bas pour permettre à une personne insulino-dépendante de consommer jusqu’à 100g de chocolat sans sucres par jour ! De nombreux tests de dextro ont été fait sur des enfants diabétiques en compagnie de leur maman, avant et après absorption de mon chocolat (noir, blanc et lait), la glycémie n’a pas bougé. Je travaille en collaboration avec le Dr Dubarry, diabétologue et je rappelle que toute ma gamme a été récompensée du 1er Prix Goût et Santé en 2009 par le professeur Jean Marie Bourre, nutritionniste.
      Par ailleurs, le chocolat ne peut être fabriqué qu’avec une matière sèche mélangée au cacao, d’où le choix du maltitol en poudre. Mettre dans la balance les méfaits du saccharose (=sucre de canne et de betterave) contre ceux du maltitol est bien plus parlant :

      • le maltitol n’a pas d’effet nocifs sur la santé, contrairement au saccharose.
      • le maltitol protège les dents, il est acariogène (anti-carie).
      • Il est 45% de moins calorique que le saccharose,
      • Il ne masque aucun goût, et n’est pas stocké par l’organisme.
      • Il est préventif contre le diabète, et convient aux personnes diabétiques
      • Il ne sature pas les papilles et laisse place aux vraies saveurs du chocolat Quant aux troubles gastriques que vous évoquez, il n’y en a qu’un seul : il est légèrement laxatif s’il est consommé en grosse quantité, et cela est indiqué sur tous mes emballages. De tous les polyols, le maltitol est d’ailleurs moins laxatif de tous. Et pour finir voici le lien sur la société qui me fournit le maltitol avec toutes les explications sur le produit : http://www.roquette.fr/maltitol-sweetpearl/

      Signaler ce message

      Répondre à ce message

    • Le 9 décembre à 17:24, par marjorie

      Merci à Guy Roux d’avoir créer cette gamme de chocolats sans sucre. Ne pouvant plus manger de sucre depuis 10 ans , cela est vraiment un plaisir pour les papilles .les chocolats sont très fins et très bons. Concernant le maltitol aucun souci pour les diabétiques indice glycémie ideal et conv9ient très bien au enfants.

      Signaler ce message

      Répondre à ce message

Répondre à cet article