ToulÉco

Publié le mardi 19 avril 2016 à 21h08min par Isabelle Meijers

Alexandre Nicolas, l’insoumis

À 45 ans, le Toulousain Alexandre Nicolas n’en finit plus de se confronter à des matériaux bruts pour entrer en résistance. Résine, porcelaine, bois… L’artiste plasticien dérange, dénonce, détourne les symboles.
En amoureux de Klein et Ma­gritte, Alexandre Nicolas se reconnaît une véritable filia­tion avec le nouveau réalisme et son regard décalé sur l’objet. Les col­lectionneurs belges l’ont d’ailleurs depuis longtemps adopté achetant plus de la moitié de ses créations. Au point même qu’il est souvent présenté (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte