ToulÉco

Publié le dimanche 24 novembre 2019 à 16h30min

Dalkia, la réponse aux défis de la transition énergétique

Publirédactionnel en partenariat avec

Le réseau de chaleur et de froid de Plaine Campus, que Dalkia a conçu et réalisé à Toulouse, vient d’être mis en service. Une belle réussite pour la filiale d’EDF, qui accompagne structures privées et publiques dans leurs économies d’énergie.

« Comme les coaches avec leurs joueurs, nous sommes des accélérateurs de performance énergétique. » C’est ainsi qu’Yves Vantroyen, directeur de l’agence commerciale Dalkia Midi-Pyrénées, décrit son entreprise. Dalkia achemine l’énergie sur le site, assure la maintenance et offre le meilleur rendement avec une consommation la plus faible possible. « Une fois le diagnostic établi, nous nous engageons contractuellement et financièrement sur l’atteinte de l’objectif », poursuit Yves Vantroyen, qui gère 250 salariés et un portefeuille de plus de 40 millions d’euros.

Des offres qui ont séduit de nombreux clients puisque soixante cinq lycées de l’ex-Midi-Pyrénées ont signé un contrat sur dix ans, pour lequel Dalkia s’est engagé à baisser la consommation de 25 %. Présente dans tous les secteurs d’activité, la filiale d’EDF a également gagné la confiance de la clinique Pasteur en 2019 et vient de mettre en service le réseau de chaleur et de froid de Plaine Campus au sud-est de Toulouse, qu’elle va gérer en délégation de service public. « C’est une belle réussite ; ce projet a représenté un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros financés notmment par l’Ademe, opérateur de l’Etat », précise le directeur de Midi- Pyrénées.

Pour répondre au mieux aux attentes, Dalkia s’appuie sur une amélioration technique continue. L’entreprise a ainsi déployé son Dalkia Energy Savings Center (DESC) en région, un nouvel outil qui lui permet de superviser à distance la performance énergétique des installations et réaliser ainsi des économies d’énergie. « Nous nous appuyons à la fois sur le numérique, l’engineering et les équipes de terrain », insiste Yves Vantroyen, qui ajoute que Dalkia mise aussi depuis un an sur l’intelligence artificielle.