ToulÉco

Publié le dimanche 23 octobre 2016 à 19h41min par Rédaction Futurapolis

« Dans l’immobilier, l’innovation d’aujourd’hui deviendra la norme de demain »

Jacques Rubio, directeur général de Kaufman & Broad Grand Sud-Ouest accompagne Futurapolis depuis la première édition. Il explique pourquoi l’innovation reste importante pour son secteur.

Jacques Rubio, vous êtes un partenaire historique de Futurapolis. Quel regard portez-vous sur cette manifestation ?
Nous sommes effectivement présent à Futurapolis depuis la première heure. Kaufman & Broad est un acteur incontournable de la promotion immobilière. Nous sommes aux côtés des collectivités et en ce sens, nous sommes un acteur de la ville de demain. Nous militons dons pour des nouveaux projets dans la ville. Or Futurapolis est un événement incontournable à ce niveau. C’est l’occasion d’un véritable échange dans la ville, avec cette esprit d’innovation et cette capacité de concevoir sans cesse notre façon de vivre.

Comment vous vous inscrivez dans cette dynamique ?
Nous avons chez Kaufman & Broad un département dédié à l’innovation technique et sociétale depuis plus de dix ans. Il est impliqué dans tous les projets de grands quartiers. Cela nous amène à être toujours innovant dans nos réalisations. N’oublions pas que dans notre secteur, l’innovation d’aujourd’hui deviendra la norme de demain !
De plus, le pouvoir d’achat restant stable, nous nous devons d’être novateur tout en respectant des contraintes budgétaires strictes. D’où l’importance de mener des études pour tenir un prix au mètre carré qui reste acceptable.

Sur quoi travaillez-vous ?
Nos équipes travaillent sur les bâtiments à énergie positif par exemple. Nous avons lancé à Bordeaux le chantier d’une tour d’habitation en bois spécifique. Selon le maire Alain Juppé, il s’agit de la tour en bois la plus haute du monde. Aucun bâtiment n’a été construit de cette manière. 50 millions d’euros sont investis dans ce projet qui est composé à plus de 80% de bois. Des matériaux qui pour plus des trois quarts, proviennent de forêts de la région. Ce projet devrait démarrer pour 2018.

Quel est votre coup de cœur pour cette édition de Futurapolis ?
Les débats m’intéressent. Tous convergent vers la robotique, les espaces numériques et tout ce qui viendra enrichir ensuite les smart cités. Futurapolis s’intègre dans ce créneau du futur. Notre but est de rester précurseur et d’être en première ligne.

Retrouvez toutes les informations sur Futurapolis les 4 et 5 novembre sur : http://www.futurapolis.com