ToulÉco

Publié le mardi 25 décembre 2018 à 18h30min par Johanna Decorse

Dans le Gers, Gasco sème à tout va pour les oiseaux

article diffusé le 6 décembre 2018

Spécialisée dans l’alimentation animale, la société gersoise Gasco vient de lancer la première gamme en France de graines bio, 100% locales pour oiseaux de jardin. Un marché de niche qui est aussi source de débouchés pour la coopérative Gersycoop, sa maison-mère.

Créée en 1992 à Mirande pour valoriser les céréales de la coopérative gersoise Gersycoop, la société Gasco sème sur tout le territoire français ses graines à destination des oiseaux de cage, des oiseaux de jardin, des animaux de la basse-cour et des petits mammifères. Ses marques de graines produites exclusivement dans le Gers et d’accessoires sont référencées dans quelque 450 points de vente et font leur premiers pas à l’export, en Autriche, en Suisse ou encore au Japon. A elle-seule, Gasco consomme 10% des 220.000 tonnes de céréales collectées chaque année par sa maison-mère Gersycoop.

Elle est née en 2008 du rapprochement des Silos mirandais et de la Coopérative agricole de Fleurance Avezan et regroupe aujourd’hui 1200 adhérents pour un chiffre d’affaires de 70,5 millions d’euros. Dans un département pionnier, au premier rang national avec 90.000 hectares de surface agricole utile en bio dont 38.000 dédiés aux céréales, Gasco cultive sa différence. Après la commercialisation en 2011 de graines graines bio pour la basse-cour, la société vient de lancer une gamme équivalente pour les oiseaux de jardin à base de tournesol noir, millet roux, maïs concassé, colza et sarrasin.

Une seconde ligne d’ensachage

« Beaucoup d’adhérents de Gersycoop se convertissent au bio qui représente actuellement 15% de la surface cultivée. L’objectif de Gasco est de chercher des débouchés pour valoriser cette production qui a de plus plus les faveurs des consommateurs », explique David Poques, directeur commercial. La société, qui a triplé son volume d’activité en dix ans pour atteindre 9,8 millions d’euros - dont 6% sont générés par ses gammes bio -, a augmenté sa capacité avec la mise en place d’une seconde ligne d’ensachage. L’investissement de 1,5 million d’euros a été supporté pour moitié par la Région Occitanie et des fonds européens.

Ce nouvel équipement, doublé d’une maîtrise totale de sa filière et de la progression constante de la consommation bio, devrait permettre à Gasco de « conserver son avance ». « Nous sommes déjà pionniers sur le bio », souligne Davod Poque. « Nous réfléchissons à d’autres produits innovants, toujours qualitatifs, en circuits courts et différenciant au niveau des ingrédients ».
Johanna Decorse

Sur la photo : Créée en 1992, la société Gasco élabore et commercialise des aliments pour animaux et a développé ses propres marques d’accessoires, nichoirs et mangeoires, pour les oiseaux de jardin. Crédits : Gasco.

2 Commentaires

Répondre à cet article