ToulÉco

Publié le mardi 5 décembre 2017 à 17h33min par Natacha Zimmermann

Denjean logistique renforce son réseau autour de Toulouse

Avec deux nouveaux entrepôts sur la plateforme Eurocentre, au Nord de Toulouse, Denjean logistique étend son réseau autour de la métropole. Mais la filiale du groupe Denjean espère également remplir son entrepôt de Pézenas (Languedoc-Roussillon) début 2018.

Être « les yeux et les oreilles » des clients. Voilà la mission de Denjean logistique, gestionnaire de plateformes logistiques à Toulouse, selon les mots de son directeur général, Claude Soumet. « Les clients nous confient leurs marchandises, nous nous occupons de les recevoir, d’effectuer les contrôles nécessaires pour être conformes, nous stockons les produits dans les conditions préconisées, et nous les relivrons », explique-t-il.

Une entreprise très toulousaine

Suite à l’acquisition de deux nouveaux entrepôts au nord de Toulouse, en septembre puis décembre 2017, Denjean logistique est désormais en possession de huit entrepôts, soit plus de 140.000 m² d’espace de stockage pour les entreprises. Aujourd’hui, Claude Soumet souhaite avant tout « développer » son entreprise et « renforcer [son] maillage régional en Occitanie », plus que diversifier ses activités. Malgré son côté « très toulousain », Denjean logistique devrait d’ailleurs remplir son premier entrepôt du Languedoc-Roussillon (celui de Pézenas, racheté en 2016), d’ici le premier semestre 2018.

Une croissance qui le pousse à recruter, surtout en période « saisonnière ». En tout, entre 280 et 300 salariés travaillent pour le gestionnaire, avec un pic lors de la rentrée des classes de septembre, puis en mars-avril, avec l’augmentation des ventes de produits liés au jardinage et au plein-air, ou lors de la période de Noël.

Un chiffre d’affaires doublé en cinq ans

Créée en 2001, la filiale du groupe Denjean a doublé son chiffre d’affaires en à peine cinq ans, passant de 7 à 14 millions d’euros. Denjean logistique tire aujourd’hui les deux tiers de ses revenus de son métier d’origine : la gestion des stocks pour la grande distribution et la distribution spécialisée, avec des clients historiques comme Leroy-Merlin, Intermarché ou Ikea. « Notre force, c’est que l’on conserve nos clients historiques. Le contrat avec Leroy-Merlin, par exemple, a notamment été prolongé », détaille Claude Soumet.

Se développer par le foncier

Depuis 2010, le groupe s’occupe également de plus en plus de la gestion des stocks pour le e-commerce. Il travaille actuellement avec une quinzaine de sites, « fidèles, environ de la taille de PME », précise Claude Soumet. Mais aussi avec plusieurs clients industriels, qui leur confient emballages, produits finis ou outillage pour l’aéronautique.

Prochain objectif : se développer par le foncier. « Nous avons prévu la construction d’un bâtiment de 12.000 m² au nord de Toulouse, pour lequel nous avons déjà toutes les autorisations », détaille Claude Soumet. Un second bâti de 48.000 m² devrait également sortir de terre d’ici 2020, près de Montauban.
Natacha Zimmermann

Sur la photo : Le site logistique de Mazères, en Ariège. Crédits : Denjean logistique.