YOUYOU

ToulÉco

Publié le lundi 12 février 2018 à 17h43min par Florence Elman

Depuis Pau, Mapotempo suit le chemin le plus court !

La start-up paloise, créée en 2012 par Mehdi Jabrane et Frédéric Rodrigo, a développé une solution innovante de planification et d’optimisation des tournées. Pour des flottes d’un à plusieurs milliers de véhicules.

Cela pourrait être l’énoncé d’un problème de CM2. « Comment organiser la livraison à domi­cile de soixante-dix repas, sept jours sur sept, avec deux chauffeurs, sur un rayon de cinquante kilomètres ? » C’est le casse-tête quotidien des planificateurs du e-commerce, de la maintenance, des services d’aide à domicile, de la reverse lo­gistique, de la collecte des déchets. En 2012, Mehdi Jabrane, conseil en logistique, identi­fie de fortes attentes chez ses clients, mais une offre logiciel encore frileuse. Il décide de créer une solution simple répondant aux nouvelles exigences du marché.

Le logiciel Mapotempo – contraction en espéranto des mots « mapo » pour carte et « tempo » pour temps – a été conçu pour des non-logisticiens et non-informaticiens. Pas de déploiement long et coûteux, mais un service web avec un abonnement mensuel par véhicule. « Dès que le compte est créé, en moins d’une heure le planificateur est opé­rationnel. Il importe ses adresses, définit ses critères… En quelques clics, les tournées sont cartographiées et optimisées, exportables vers les smartphones et les GPS ». La start-up qui compte quinze salariés, prévoit un chiffre d’affaires d’1 million d’euros en 2017, a aussi développé un module spécifique pour les éditeurs de logiciels, intégrable dans les solutions métiers (50% du CA).

Un marché prometteur

« Aujourd’hui, seulement 20% des entre­prises, associations et collectivités sont équipées. Nous gagnons un à deux nou­veaux clients par mois, en France et à l’étranger. » La solution Mapotempo est at­tractive, elle ne représente qu’ 1% d’un coût de transport compris entre 60.000 à 120.000 euros annuels par véhicule. Pour des béné­fices client rapidement visibles : une amé­lioration de la qualité de service (livraisons à l’heure…), un vrai confort de travail pour les chauffeurs (moins de stress, des tournées faisables…), un gain économique (moins de frais de carburant, moins d’usure…) et des retombées pour la planète (moins d’émis­sion de CO2). Une nouvelle levée de fonds a été bouclée en février : Mapotempo intègre le groupe local Octime, spécialiste de la ges­tion du temps. Une porte ouverte sur l’inter­national et les grands comptes.
Florence Elman

Sur la photo : Mehdi Jabrane, conseil en logistique au sein de la société Mapotempo. Crédits : MJ Mapotempo.