ToulÉco

Publié le vendredi 21 octobre 2016 à 16h06min par Agnès Fremiot

Depuis Revel, la fromagerie Marzac capitalise sur l’or blanc

En partenariat avec

Créée en 2008 à Revel, la fromagerie Marzac a choisi de se singulariser en vendant, en affinant mais surtout en produisant ses propres meules. Dans une logique durable, elle travaille avec des éleveurs locaux et entend continuer dans la voie de l’économie circulaire.

L’histoire de Zacharie Masse est loin d’être banale. Cet entrepreneur a quasiment fait le tour du monde et a même travaillé pour l’ONU avant de revenir créer sa fromagerie à Revel. Pour expliquer son parcours singulier, il raconte une anecdote : « J’étais au Pakistan et ma grand-mère lotoise m’a apporté dans ses bagages des petits Rocamadour. Je n’aimais pas le fromage et pourtant les siens m’ont donné envie de cesser ma carrière internationale pour revenir à quelque chose de vrai. » Dont acte.

En 2008, le chef d’entreprise fonde la fromagerie Marzac. La CCI de Toulouse l’oriente afin qu’il bénéficie d’une aide financière souscrite auprès du Conseil général pour une reprise d’activité en milieu rural, et l’accompagne dans la recherche de son point de vente. Là encore, Zacharie Masse cultive sa différence. Il ne se contente pas d’affiner et de vendre les fromages, il en produit également.

« J’avais envie de travailler la matière, quitte à prendre un risque supplémentaire. Nous avons six mois de stock dans nos caves. ». Le fromager a noué un partenariat avec des producteurs locaux qui se sont installés presque en même temps que lui. « Nous fabriquons 25 fromages différents avec des laits de chèvre, de brebis et de vache. Du lait cru bien évidemment ! »

Le premier prix « Rénovation » des Trophées du commerce

La CCI de Toulouse continue d’accompagner le projet dans la recherche de nouveaux financements, et l’aide en 2014 avec la reprise d’un affineur, qui lui permet de disposer d’une nouvelle gamme de produits et d’emplacements de marché. « Les services de la CCI m’ont aiguillé vers ce projet dont je n’aurais pas eu connaissance sans leurs connexions, et leur réseau d’entrepreneurs m’a également permis de financer ce projet à la manière du crowdfunding. Ces actions ont abouti à l’aménagement de ma nouvelle boutique. » L’entrepreneur est également aidé dans la mise en place d’une stratégie sur les réseaux sociaux et dans la création de sa vitrine sur le web.

Pour commercialiser ses produits et ceux qui sont affinés dans ses caves, Zacharie Masse mise sur son nouvel espace de vente revelois, qui vient de recevoir le premier prix rénovation des trophées du Commerce, ce qui fait sa fierté. Il est également présent sur quatorze marchés dans le Tarn, en Haute-Garonne, et dans l’Aude.

Son seul regret est pour le moment de ne pas avoir réussi à entrer dans Toulouse. « Nous cernons pourtant la ville puisque nous sommes présents à Blagnac, Quint-Fonsegrives, et Castanet. C’est d’autant plus rageant que nous sommes les producteurs de fromage les plus proches géographiquement de Toulouse. »

La fromagerie réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires d’1,2 million d’euros et emploie 17 salariés. « Nous aurons produit 25 tonnes de fromage cette année », assure fièrement le chef d’entreprise. A l’avenir, Zacharie Masse souhaite continuer à creuser son sillon, et aspire à maîtriser l’ensemble de sa chaîne de production en utilisant le lait de son troupeau pour fabriquer son fromage. « J’aimerais en profiter pour créer une ferme pédagogique à côté de Revel. Dans une logique d’économie circulaire, je recyclerai ainsi le petit lait pour nourrir mes cochons. »
Agnès Frémiot

Sur la photo : Zacharie Masse, le fondateur de la fromagerie Marzac, fait partie des rares dans le grand sud à produire, affiner et vendre des fromages.