ToulÉco

Publié le mercredi 26 septembre 2018 à 18h28min par Philippe Font

Depuis Toulouse, Digital Girls assure la promotion des femmes dans le numérique

A travers des actions de terrain et des événements, le réseau Digital Girls assure la promotion des femmes dans le secteur du digital. Créée en 2014 à Toulouse, le réseau veut s’imposer désormais sur l’ensemble du territoire français et même à l’international.

La mission du réseau Digital Girls ? Rendre visible les femmes dans le monde du digital et les amener à prendre leurs responsabilités. Car pour Carole Maurage, présidente de Digital Girls depuis sa création en 2014, le constat est malheureusement le même : « Dès qu’un secteur est valorisé, les filles disparaissent », affirme-t-elle. Organisé en groupes locaux composés de femmes et d’hommes engagés sur la mixité dans le numérique, Digital Girls compte une vingtaine d’adhérents mais est suivi par une communauté de plus de 2000 personnes, notamment sur les réseaux sociaux.

Son développement dans le grand sud-ouest passe par deux axes : l’organisation d’événements et l’ouverture d’antennes de Digital Girls sur le territoire. Ainsi en quatre années d’existence, le réseau a essaimé à Montpellier, à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et d’ici 2019 sa présidente compte inaugurer officiellement des implantations à Albi (Tarn), Bordeaux (Gironde), Agen (Lot-et-Garonne), Paris et même Dakar ! « Nos actions ont pour objectif de rendre visible les femmes et les amener à prendre leurs responsabilités, ce changement va passer par des actions sur le terrain », martèle encore Carole Maurage qui estime qu’il n’y a que 25% de femmes dans le digital.

Afterworks sur l’intelligence artificielle et les réseaux sociaux

« C’est trop peu. Notre objectif n’est pas de renverser la vapeur mais de rééquilibrer la situation », précise-t-elle. D’ailleurs, Digital Girls est un réseau mixte et 40% des adhérents … sont des hommes ! En plus de ce travail de terrain mené au quotidien, Digital Girls organise régulièrement des événements afin de défendre la cause des femmes dans le secteur du numérique : meet-ups, conférences hackathon, girl coding party, ainsi qu’un marathon de l’innovation au féminin organisé en juin qui a permis de mettre en avant des projets dans le digital porté par des femmes.

« Dès la rentrée nous allons organiser des afterworks sur l’intelligence artificielle, la data, la blockchain ou sur les réseaux sociaux », ajoute encore Carole Maurage. Une montée en puissance qui s’accompagnera d’un changement de statut, puisque de réseau devrait se transformer en fédération d’associations afin de répondre à sa croissance.
Philippe Font

Sur les photos
En haut : Le réseau Digital Girls travaille à la reconnaissance des femmes dans le secteur du digital. Crédits : Digital Girls

En bas : Carole Maurage, fondatrice et présidente du réseau Digital Girls. Crédits : DR