ToulÉco

Publié le jeudi 30 août 2018 à 19h30min par Philippe Font

Avec son site marchand, le toulousain France Tombale veut réveiller le secteur du funéraire

Article diffusé le 5 avril 2018

Depuis septembre 2017, la société toulousaine France Tombale commercialise sur le Web des monuments funéraires. Un canal e-commerce qui lui permet de proposer des prix en dessous des tarifs du marché et de produits nouveaux, comme des monuments à monter soi-même.

Commander son monument funéraire depuis son ordinateur en changeant la couleur de la pierre ou en modifiant la forme à l’envi, c’est désormais possible. Depuis septembre 2017, France Tombale se présente comme la start-up qui veut révolutionner le monde funéraire. Cette jeune pousse a été lancée créée par Jérémy Dols, déjà fondateur de J Média et Hypnia deux autres entreprises de e-commerce, et par Laurent Pradiès, qui connaît le secteur depuis une vingtaine d’années.

Au delà du concept innovant de la commande en ligne des objets funéraires, les deux fondateurs ont voulu aussi se démarquer par la gamme des tarifs. « Dans une profession qui peut avoir des pratiques opaques, l’objectif est d’appliquer le prix juste et de travailler dans la transparence », explique Jérémy Dols, qui revendique des tarifs 20% moins chers que dans les pompes funèbres traditionnelles. « Devant son ordinateur, le client peut choisir tranquillement ses produits et surtout il peut comprendre le prix du monument en fonction du matériau, de la stèle ou du texte. »

Marbre en provenance du Sidobre dans le Tarn

Depuis le lancement, l’équipe de France Tombale a déjà reçu quatre-vingt monuments en commande. Une fois que le projet de monument funéraire est validé par le client, il est soumis à un conseiller de France Tombale , « qui va en vérifier sa faisabilité », puis il est envoyé en fabrication. Une autre caractéristique de France Tombale est de travailler en priorité avec des fournisseurs français : le marbre provient en priorité du Sidobre, dans le Tarn, et les installateurs des monuments sont choisis en fonction de leur implantation géographique en France.

La start-up se fixe comme objectif un prévisionnel de chiffre d’affaires de 600.000 euros en 2018. Ses dirigeants espèrent le multiplier par trois d’ici 2020 afin d’atteindre les 2 millions d’euros. Entre temps la société compte étoffer son équipe avec quatre recrutements cette année. Car, en plus de vendre des monuments funéraires traditionnels, France Tombale innove en commercialisant des tombes paysagères ainsi que des monuments funéraires baptisés « Monukea » à monter soi-même ! L’ensemble est livré en pièces détachées avec pistolet de silicone et notice de montage fournis. Les voies du e-commerce sont parfois impénétrables…
Philippe Font

Sur la photo : Jérémy Dols et Laurent Pradiès, cofondateurs de France Tombale. Crédits : DR