ToulÉco

Publié le dimanche 10 mars 2019 à 19h43min par Audrey Sommazi

Depuis Toulouse, Hodé colle le secteur aéronautique

Avec le rachat de la société Piem, l’imprimeur numérique Hodé accélère son développement dans le secteur aéronautique et s’installe dans de nouveaux locaux.

Un boulodrome, une salle de sport moyennant un minuscule abonnement annuel, une cafétéria, un atelier de production d’une surface de 1500 m² et une cabine de peinture professionnelle. La holding Marquages SAS se dote de nouveaux locaux dans la zone industrielle Sesquières, à Toulouse, à la hauteur de sa croissance. Depuis quelques semaines, les salariés travaillent dans ce bâtiment lumineux et ergonome dans lequel l’entreprise a investi 3 millions d’euros. 

Pour développer cette structure dont il est le dirigeant depuis 2012, Philippe Dubois mise sur des opérations de croissance externe. A commencer par le rachat de la Lettre Peinte dans l’Hérault, devenue HD34, en 2015. Ce spécialiste de l’impression numérique grand format a repris en juin dernier l’entreprise toulousaine Piem -et ses neuf salariés-, spécialisée dans des solutions de peintures industrielles et de traitement de surface pour l’aéronautique, notamment. « Nous amenons au pied de l’avion les consommables jetables », explique Philippe Dubois. Le patron de ce groupe qui emploie une soixantaine de salariés et qui pèse 18 millions d’euros de chiffre d’affaires cite les abrasifs, les combinaisons ou encore les scotchs… « Ce qui nous permet de réaliser 70 % du chiffre d’affaires de Piem (10 millions de chiffre d’affaires) avec ce secteur », ajoute-t-il.

480.000 euros dans une machine à impression

Cette récente acquisition est l’aboutissement d’une diversification dans l’aéronautique entamée il y a une dizaine d’années. A cette date, les enseignes Hodé, propriété de la holding, décrochait un important contrat avec Airbus pour lui livrer des pochoirs « innovants » pour la signalétique extérieure, comme les fameux Do not walk peints sur les ailerons des avions.

En 2019, le groupe assure la reproduction de logos qu’il pose sur la structure extérieure des avions, des A350 et A330. Et compte parmi ses clients principaux des compagnies aériennes et des sociétés de maintenance (MRO). Pour asseoir son développement, l’entreprise sera présente au salon du Bourget, en juin 2019, sur le stand de la région Occitanie. Le coeur de métier de cette entreprise, fondée en 1978, reste la communication visuelle, son activité historique.

Pour rester dans la course et ne pas se laisser distancer par des concurrents, elle a injecté 480.000 euros en 2018 dans une unique machine à impression de grande dimension. « C’est la Rolls de l’impression numérique, », ajoute Philippe Dubois. « Nous sommes les seuls à en posséder un exemplaire », se félicite de son côté Jean-Christophe Surrault, directeur général des Enseignes Hodé. « Elle peut par exemple générer du braille ou des variations d’épaisseur d’encre ».
Audrey Sommazi

Sur la photo : Philippe Dubois, dirigeant de Marquages SAS, la holding propriétaire des Enseignes Hodé, et Jean-Christophe Surrault, directeur général des Enseignes Hodé, dans les nouveaux locaux.
Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

P.S. :

Tous les lundis, retrouvez l’actualité de l’aéronautique régionale sur touleco.fr.