ToulÉco

Publié le mercredi 4 juillet 2018 à 23h02min par Béatrice Girard

Depuis Toulouse, Digicall imagine des solutions de téléphonie intelligentes

Jérôme Vergez a fondé Digicall en 2013, et l’entreprise en hypercroissance est depuis février dernier la 13e labellisée Pass French Tech à Toulouse. Une bonne raison, pour ce patron discret, d’ériger le chiffre 13 en porte-bonheur.

Le savoir-faire de Digicall ? Fluidifier les appels téléphoniques entrants dans les entreprises, éliminer les appels perdus et tracer ces appels, quelle que soit leur provenance, pour les diriger vers le bon interlocuteur. Une technologie innovante qui concerne potentiellement tous les secteurs d’activité et séduit déjà quelques grands noms : La Dépêche du Midi, Brico Privé ou encore le groupe Vinci…C’est une première carrière, chez les acteurs de la téléphonie mobile (Cegetel, SFR) qui a permis à Jérôme Vergez de cerner précisément les besoins des entreprises en matière de gestion de flux des appels téléphoniques entrants et les failles de ce marché.

« Cette problématique nécessite agilité, réactivité et pratiquement du sur-mesure pour répondre aux besoins des entreprises PME ou grands groupes », décrit-il. Des services que les acteurs traditionnels de la téléphonie, moins mobilisés sur le secteur BtoB, ont du mal à fournir. Un constat qui l’a décidé à créer Digicall. La société évolue sur un marché qui compte à peine une dizaine d’acteurs indépendants et connaît un développement fulgurant, avec une croissance annuelle constante de 100 %. Digicall est le seul acteur à développer toute les briques de services : numéros accueil (verts, géographiques ou surtaxés), serveur vocal interactif, call tracking et solutions SaaS pour centres d’appels.

Une solution de call tracking

« Nos solutions se déploient en quelques heures sur l’infrastructure télécom déjà en place et sans changement particulier », décrit le patron. Digicall développe surtout une solution innovante de call tracking qui permet de qualifier les appels entrants provenant de différentes sources et de les diriger vers les bonnes compétences. « Préqualifier un appel permet de réduire le temps de traitement par les agents de 20 à 30 % et garantit une relation client plus efficiente. »

Prochain objectif ? « Gagner en visibilité grâce au Pass French Tech. Il agit comme un label auprès des clients et des partenaires financiers et bénéficier d’un accompagnement sur mesure », espère-t-il. Digicall, qui prévoit de passer la barre du million d’euros de chiffre d’affaires en 2018, envisage d’investir et d’embaucher trois personnes d’ici la fin de l’année pour développer la V3 de son digital voice engine. « L’objectif est d’intégrer un chatbot vocal qui permettra d’enrichir et d’automatiser une base de données clients pour faciliter encore le traitement de l’appel par l’agent. »
Béatrice Girard

Sur la photo : Jérôme Vergez, Pdg de Digicall. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco