ToulÉco

Publié le mercredi 3 octobre 2012 à 15h57min par Isabelle Meijers

Dossier Airbus en Chine : Institut sino-européen de l’aviation et transfert technologique, la ligne rouge à ne pas franchir

La Chine ambitionne de devenir un grand de l’industrie aéronautique aux côtés d’Airbus et Boeing. Le SIAE et ses formations d’ingénieurs aéronautiques chinois « à la française » ne lui donnent-t-ils pas facilement accès à nos technologies ?
Promouvoir les ventes d’Airbus en Chine, oui. Livrer pour cela nos savoir-faire, non. C’est tout l’enjeu de l’Institut sino-européen d’ingénierie de l’aviation (SIAE) de Tianjin près de Pékin, fondé en 2007, qui forme des ingénieurs chinois à l’aéronautique selon le modèle « à la française ». Un an de (...)