ToulÉco

Publié le mardi 5 juin 2018 à 20h57min par Philippe Font

Ducs de Gascogne : la recette des nouveaux dirigeants pour relancer la marque

Racheté il y a dix-huit mois par Cyril et Marie Jollivet un jeune couple d’entrepreneurs, Ducs de Gascogne a bouclé une année 2017 avec un chiffre d’affaires en hausse. Leur stratégie : redonner leurs lettres de noblesse aux produits à base de foie gras.

Après le vin, place au foie gras. Marie et Cyril Jollivet, le couple de dirigeants qui a racheté Ducs de Gascogne début 2017 n’en est pas à son coup d’essai et a déjà fait ses preuves dans le secteur de l’agroalimentaire. En 2011, ils ont racheté Minercave, grossiste en vins et spiritueux basé à Gimont, quinze salariés et 3 millions d’euros de chiffre d’affaires, avant de la revendre pour prendre la direction de Ducs de Gascogne, dirigée par Pierre Dubarry.

« Nous connaissions l’entreprise car c’était un des plus gros client de Minercave. Quand nous avons appris que la société était à vendre, nous avons saisi l’opportunité. C’était le bon moment », explique Marie Jollivet. Après avoir cédé Minercave pour 1 million d’euros, le couple Jollivet a racheté Ducs de Gascogne pour la bagatelle de 3 millions d’euros. Attachés à la marque et à ses produits, les nouveaux dirigeants souhaitent désormais moderniser la marque et relancer l’outil de production « en baisse d’activité depuis quelques années ». Vente en ligne, lancement de produits bio, ouverture de corners dans des boutiques, développement de l’export : d’ici 2020 la stratégie de Ducs de Gascogne est de booster les ventes et de capter une « nouvelle clientèle ».

Redynamiser les ventes à l’export

« Notre objectif est de remettre la marque au goût du jour et sur le devant de la scène », confirme Marie Jollivet. Ainsi l’enseigne gersoise faisait partie de la délégation régionale amenée par Nadia Pellefigue au Japon il y a quelques jours. « C’est un marché prometteur que l’on souhaite redynamiser. Nous avons pris des contacts avec des magasins et des chaines de magasins », se félicite Marie Jollivet. Alors que l’export, avec quarante-quatre pays, pèse 7% dans le chiffre d’affaires de Ducs de Gascogne, les dirigeants souhaitent consolider les zones où la marque est déjà bien implantée (Europe, etc.) et développer celles où la société gersoises est absente, comme l’Amérique latine.

Un an après leur arrivée à la tête de Ducs de Gascogne, le couple Jollivet est sur la bonne voie pour gagner son pari de reprise de Ducs de Gascogne. L’entreprise basée à Gimont affiche en 2017 un chiffre d’affaires de 11,4 millions d’euros, contre 9,8 millions d’euros l’année d’avant. Elle a maintenu son volume de ventes alors que le secteur d’activité a connu deux épisodes de grippe aviaire. Le tout en préservant les soixante-quatorze emplois.
Philippe Font

Sur la photo : Marie et Cyril Jollivet, les nouveaux dirigeants de Ducs de Gascogne. Crédits : DR