ToulÉco

Publié le dimanche 29 septembre 2019 à 19h20min par Hubert Vialatte

Eau de Verveine, un coworking médical innovant dans une ancienne quincaillerie à Montpellier

Son nom de baptême est tout aussi original que son concept : Eau de Verveine est un centre médical et paramédical orienté sur la prévention et qui va mobiliser plusieurs professionnels de santé différents. Le tout dans une ancienne quincaillerie montpelliéraine.

C’est une opération inédite et lourde de reconversion urbaine, qui a obtenu la Pyramide d’argent FPI/ Apave « Prix de la conduite responsable des opérations » en mars dernier. Le promoteur immobilier indépendant Vestia Promotions va lancer les travaux d’un centre médical et paramédical de 650 m2 en lieu et place l’ancienne quincaillerie Broussous&Calmels, cours Gambetta, à Montpellier.

Sont notamment prévus six cabinets de praticiens généralistes et spécialistes, un cabinet de kinésithérapie, trois salles de motricité, différents espaces (aquatique, nutrition, esthétique, etc.), la présence d’ostéopathes, orthophonistes, enseignants, diététiciens, coachs sportifs et autres professionnels du bien-être et de la santé. Ce lieu, baptisé Eau de Verveine et desservi par la troisième ligne de tramway, sera orienté sur la prévention.

« Nous souhaitons remédier au déficit de prévention primaire et secondaire par des activités physiques adaptées », souligne le Dr Robert Le Stum, concepteur du volet médical. « Le site n’aura pas l’apparence d’un lieu médical », ajoute Philippe-Antoine Brouillard, DG de Vestia Promotions. « L’idée est que les patients se sentent comme chez eux, et puissent bénéficier de plusieurs soins en un même lieu. Les praticiens mettront en place, de leur côté, une sorte de coworking médical, pour ne pas avoir un local à temps plein, et s’adapter en fonction de leurs horaires et de leur rythme de travail. »

Un projet analogue à Béziers

Le centre, fonctionnant comme une plateforme collaborative, sera piloté par un community manager qui assurera le lien entre les praticiens. Pendant un an, pour peaufiner son concept, Vestia Promotions a consulté des professionnels de la santé et du bien-être, avec le soutien du gérontologue Pierre-Louis Bernard. L’investissement s’élève à 3 millions d’euros et la livraison est prévue en juin 2020.

Vestia Promotion porte un projet similaire au cœur de Béziers, « à proximité de la cathédrale, dans un immeuble existant, avec des logements qui seront rénovés aux étages », confie Philippe-Antoine Brouillard. Le promoteur, présidé par Jean-Patrick Brouillard (père de Philippe-Antoine), emploie dix-huit salariés pour un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros.
Hubert Vialatte.

Sur la photo, de gauche à droite : Pascale Chaumont, Philippe-Antoine Brouillard, Jean-Patrick Brouillard et le Dr Robert Le Stum. Crédits : Guilhem Canal - DR.

2 Commentaires

Répondre à cet article