ToulÉco

Publié le jeudi 4 juillet 2019 à 22h21min par Martin Venzal

En Occitanie, la Caisse des Dépôts à la rencontre des projets de rénovation du territoire

La rénovation urbaine et celle du littoral font partie des priorités de la Banque des Territoires. Un an après son installation, ses dirigeants se déplacent en Occitanie afin de rencontrer les élus locaux et découvrir les premiers chantiers.

Un an après avoir lancé la filiale Banque des Territoires partout en France et notamment en Occitanie, le directeur général de la Caisse des dépôts Eric Lombard dresse un premier bilan et se déplace en région pour découvrir les premiers projets accompagnés par l’institution. Ce jeudi 3 juillet, il était ainsi à Toulouse afin de rencontrer les élus et les bailleurs sociaux dans le cadre de plusieurs projets initiés dans les quartiers Politique de la Ville (QPV). Puis direction ce vendredi 4 juillet du côté méditerranéen dans le Gard où une visite du chantier de la résidence de Port Camargue est notamment prévue. La Banque des Territoires y a investi 5 millions d’euros sur fonds propres (sur les 42 millions du projet) afin de participer à la rénovation d’envergure du patrimoine du Littoral.

« Les premiers retours des élus et des acteurs du logement social à propos de la Banque des Territoires sont très encourageants », explique Eric Lombard. « Nous avons donné des délégations plus importantes à nos directeurs régionaux qui décident plus vite. La coordination de notre action est plus efficace car le but, c’est bien de tenir compte de la réalité du terrain. » A Toulouse, ce sont les projets initiés dans le cadre des QPV qui ont retenu l’attention, comme la construction au Mirail d’une école, d’un ehpad et d’une médiathèque. « D’ici à 2030, l’ensemble de ce quartier sera reconfiguré, l’action portera sur 2500 logements… On ré-ouvre ses quartiers sur la ville pour y mettre plus de mixité. Ce sont des facteurs d’intégration dans les deux sens », poursuit Eric Lombard.

Des financements plus adaptés

En région Occitanie, vingt-cinq villes moyennes sur les 222 recensées au niveau national font également l’objet d’une action spécifique, baptisée Coeur de Ville, afin de redynamiser le territoire. « A Tarbes et à Revel, on commence à voir les premiers bénéfices », complète Thierry Ravot, directeur régional de la CDC. « Les élus évitent de créer de nouveaux grands centres commerciaux au profit d’un meilleur accompagnement des centre-villes. »

Mais les acteurs locaux restent exigeants. « On nous demande d’être encore plus innovant pour aménager les commerces dans les QPV, pour avoir des financements plus adaptées, ou encore pour répondre aux exigences de la rénovation thermique », poursuit Eric Lombard. « Nous allons donc poursuivre nos efforts… L’Occitanie est une terre d’innovation : cela nous fait réfléchir. »

La rénovation urbaine fait partie des priorités de la Banque des territoires. Le volume des encours en région Occitanie sur ce secteur représente désormais quelque 9 milliards d’euros.
M.V.

Sur la photo ; Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts (photo CDC) et Thierry Ravot, directeur régional. Photo H.R. - ToulÉco.