ToulÉco

Publié le jeudi 21 septembre 2017 à 18h26min par La Rédaction

Eric Leandri, fondateur et Pdg de Qwant : “Nous sommes la seule alternative à Google en Europe !”

En partenariat avec :

Fondateur et Pdg de Qwant, Eric Leandri explique le positionnement de ce moteur de recherche français, à l’occasion de son intervention à la Mêlée Numérique 2017.

Où en est Qwant aujourd’hui ?
Eric Léandri :
Le premier point, c’est que Qwant est rentable. L’entreprise a été créée en 2011 et le site a été lancé en 2013. Par ailleurs, nous enregistrons une très forte croissance en 2017 : environ 300%. Cette année, nous avons levé près de 20 millions d’euros et nous disposons désormais de 30 millions de cash. Cela va nous permettre d’accélérer le développement de Qwant, qui comptera 150 salariés fin 2017* et 250 en 2018. En résumé, Qwant est plein développement.

Qwant s’est également diversifié et est présent dans un nombre croissant de pays européen : quel est son positionnement ?
Eric Léandri :
Nous avons effectivement lancé Qwant Junior, Qwant Music ou Qwant Game, développé des versions spécifiques pour certains territoires, comme la Bretagne ou le Pays Basque. Nous sommes également désormais directement implantés en Allemagne, en Italie, en Pölogne… Ces différentes initiatives participent à notre développement, mais elles ne caractérisent pas notre positionnement. Celui-ci consiste en priorité à protéger la vie privée des utilisateurs (note de la rédaction : voir cette vidéo de Qwant).

Qwant est souvent présenté comme un “Google à la française”, mais l’entreprise a-t-elle la moindre chance de faire sa place face au géant qu’est devenu Google ?
Eric Léandri :
Oui ! La première preuve de cela est que nous avons réussi en 2017 à prendre un point de part de marché à Google, ce que personne n’avait réussi à faire jusqu’à présent. Le second point est que notre positionnement correspond à une tendance forte qui concerne désormais quasiment tous les pays européens et qui, pour la résumer, conduit ces pays à organiser une réponse à la mainmise des GAFAs sur les données. Le troisième point est que nous sommes réalistes : nous visons une part de marché de 5% à 8% du marché européen des moteurs de recherche d’ici 2020. Dans les faits, Qwant est la seule alternative à Google en Europe.
Propos recueillis par Pascal Boiron
Photo DR

P.S. :

Qwant a notamment recruté durant l’été Jean-Claude Ghinozzi, auparavant General Manager chez Microsoft France de la division Retail, Sales & Marketing. Il a été nommé Directeur Général adjoint de Qwant, et occupe le poste de Chief Commercial & Marketing Officer.