ToulÉco

Publié le mercredi 13 novembre 2019 à 17h15min par Sophie Arutunian

Du 14 au 16 novembre - Futurapolis : notre sélection subjective des moments à ne pas manquer

Futurapolis, organisé par Le Point à Toulouse du 14 au 16 novembre, fourmille de conférences et tables rondes… trop pour une seule personne ! En toute subjectivité, ToulÉco, partenaire de Futurapolis, vous propose sa sélection pour organiser votre week-end savant.

Jour 1 : vendredi 15 novembre

Votre journée démarre à 14h15 avec « Faut-il démanteler les Gafam » au Quai des Savoirs (cette table ronde rassemble des intervenants de haut-niveau sur une thématique de société et d’actualité). À 15h15, pourquoi ne pas aller écouter Antoine Frérot, le PDG de Véolia ? Outre les 26 milliards d‘euros de chiffre d’affaires qu’il représente, il a des choses à dire sur la transition écologique. À 17h, pas de répit pour les braves, on reste au Quai des Savoirs pour écouter le passionnant auteur de sciences fiction Alain Damasio et son "manifeste pour la furtivité".

Le problème insoluble est qu’au même moment, au Museum, se tiendra une conférence d’Yves Citton sur le thème « Alerte info ! Vente exclusive, vous avez un message ! Comment nous avons perdu le contrôle de notre attention », qui s’annonce passionnante également. Envoyez-y votre hologramme. À 18h00, le prix Nobel Jean Tirole sera au Quai des Savoirs pour répondre aux questions d’étudiants. S’il vous reste un peu d’énergie, à 20h aura lieu au Museum la projection du documentaire "Le monde selon Amazon", en partenariat avec France 5. Un film et au dodo, demain la journée est chargée !

Jour 2 : samedi 16 novembre

Cette fois vous avez prévu des baskets et une bouteille d’eau car oui, Futurapolis est un marathon. Ce samedi commence à 10h00 avec une sorte de Cluedo : « Meurtre à Futurapolis, quand la technologie trahit les criminels », par l’auteur Olivier Paquet. Après un petit café au Café du Quai, on reprend à 11h avec « Trucages, deepfake, clonage vocal : en 2020, ne croyez plus vos yeux et vos oreilles ». Flippant. À noter qu’au même moment le Muséum proposera une conférence sur l’endométriose à 10h et une sur « Uber, Facebook, Airbnb…souriez, vous êtes notés » à 11h. Le choix est ardu.

Pour la pause déj, on recommande « la ville de demain appartiendra-t-elle à Google ? » qui regroupe là encore deux intervenantes de haut vol.
À 14h, on se passionne pour la magie avec la conférence « magie et illusions : pourquoi notre cerveau y croit », suivi de « sexe, mensonges et algorithmes : Tinder se joue de nous ». Le Muséum consacrera son après-midi à l‘intelligence artificielle avec quatre conférences pointues sur ce sujet. Si vous êtes en overdose d’IA, allez plutôt au Quai des Savoirs pour« Le tribunal de Futurapolis. Nos enfants seront-ils génétiquement modifiés ? », un moment interactif ou le public est amené à voter.

À ce parcours déjà fourni s’ajoute le Futura Challenge, concours d’innovation dédiés aux étudiants de Toulouse et d’Occitanie. Trois prix seront remis à 19h le 15 novembre au Quai des Savoirs à des projets business, artistiques ou scientifiques. Si vous avez des enfants, un petit tour au Lab s’impose pour des expériences et expérimentations amusantes.
À noter enfin que tout est gratuit sauf La Factory, événement professionnel qui aura lieu en amont du weekend, le 14 novembre.
S.A.

Sur la photo : l’édition 2018 de Futurapolis à Toulouse. Crédits : Le Point - DR.