ToulÉco

Publié le dimanche 25 novembre 2018 à 17h51min

Garonne Fruits : « Au contact du consommateur final »

Publirédactionnel en partenariat avec

L’enseigne toulousaine, représentante du réseau Le Saint dans le sud-ouest, conforte son statut de primeur de référence des Toulousains. Tout en étendant sa gamme ainsi que sa zone d’influence. Rencontre avec le directeur, Christophe Delbouis.

Christophe Delbouis, pouvez-vous présenter Garonne Fruits ?
Notre enseigne est née en 2011 du rachat et de la fusion de plusieurs grossistes toulousains par le réseau breton Le Saint. Ce sont quelque 25.000 tonnes de fruits et légumes qui transitent chaque année par notre zone logistique de 8.000 m2 à Castelnaud’Estretefonds. Nous sommes présents au Marché d’intérêt national de Toulouse et avons également développé Garonne Marée et Garonne Volailles pour élargir notre gamme. Les 200 salariés de l’ensemble Garonne réalisent aujourd’hui 50 millions d’euros de chiffres d’affaires, auxquels il faut ajouter 22 millions d’euros et 80 collaborateurs pour Sud Primeur, racheté fin 2017, ainsi que 40 millions d’euros et 120 salariés pour les Établissements CBS dans le Lot-et- Garonne.

Justement, quel est l’objectif de la stratégie de croissance externe que vous avez amorcé ?
L’acquisition de Sud Primeur nous a permis de nous implanter à Carcassonne et surtout à Perpignan, l’un des plus importants marchés de gros de France après Rungis, tout en étendant notre zone de chalandise. L’intégration de CBS répond quant à elle à un besoin de diversification vers l’ensemble des produits frais. Pour autant, nous ne devenons pas des généralistes mais des multi-spécialistes. Chacun de nos conseillers de vente reste expert d’un seul métier.

Comment allier statut de grossiste et proximité avec les fournisseurs et les clients ?
Toulouse est entourée d’une très importante ceinture de production. C’est une véritable chance et nous la saisissons en travaillant en priorité avec les producteurs locaux. Le premier est situé à moins de trois kilomètres de notre zone logistique ! Dans cette démarche volontariste, nous ne fermons nos portes à aucun maraîcher. Même les petits producteurs sont les bienvenus. Par ailleurs, nous restons au contact du consommateur final. Nos clients sont aussi bien la grande distribution, avec des marques bien identifiées du grand public, que les distributeurs spécialisés, ou directement les restaurateurs, les collectivités, les artisans et autres professionnels des métiers de bouche.

À l’image de votre maison-mère, vous êtes très impliqué dans le sport.
M. Le Saint est en effet président du club de football de Brest et nous suivons la même logique ici en soutenant le mouvement sportif, dont évidemment le TFC.
Photo ToulÉco - DR