ToulÉco

Publié le dimanche 14 avril 2019 à 18h53min par La Rédaction

Gilets jaunes : de nombreuses interpellations à Toulouse après la manifestation de samedi

Samedi 13 avril 2019, deux manifestations, une déclarée et l’autre non déclarée se sont déroulées en centre-ville de Toulouse. La préfecture avait pris un arrêté interdisant toute manifestation ou rassemblement de gilets jaunes sur la place du Capitole. Le bilan des affrontements fait état de quatorze blessés en urgence relative, dont un blessé parmi les forces de l’ordre, onze blessés parmi les manifestants et deux blessés qui sont des personnes tierces (passants).

« Des incidents ont eu lieu du fait de manifestants très hostiles, à différents endroits à Toulouse », a réagi la préfecture dans un communiqué en faisant état de « jets de projectiles et des tirs de feux d’artifices en direction des forces de l’ordre, dégradation d’une moto de police, feu de véhicule utilitaire, incendie d’un scooter, d’une remorque de chantier et de poubelles » et en pointant la dégradation de vitres d’une agence d’intérim, d’une agence immobilière, d’une banque et de mobilier urbain.

Dimanche 14 avril, les services de l’Etat ont comptabilisé 21 blessés en urgence relative dont un blessé parmi les forces de l’ordre et 45 interpellations qui ont donné lieu à 43 placements en garde à vue. Quinze personnes ont été interpellées pour dissimulation volontaire du visage dans le cadre de la nouvelle loi anti-casseurs qui prévoit pour ce délit un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.