ToulÉco

Publié le mercredi 21 novembre 2018 à 23h21min par Philippe Font

Guidap veut devenir le guide de référence des professionnels du tourisme et des loisirs

Créée à l’initiative de trois étudiants de Toulouse Businees School, la start-up Guidap propose aux professionnels du tourisme et des loisirs une solution informatique afin de gérer leurs activités.

L’ordinateur et le téléphone portable ont détrôné le cahier de réservations et le stylo. Grâce à Guidap, une start-up installée depuis deux ans à l’IoT valley au sud de Toulouse, les professionnels des loisirs et du tourisme disposent d’un outil capable de gérer les réservations de leur matériel : canoë, VTT, kitesurf, skis, planches à voile… « L’outil Guidap basé sur un système SAS est disponible sur téléphone portable, tablette ou ordinateur et utilise le réseau internet lent, ce qui permet au professionnel de connaître à tout moment l’état de ses réservations », explique Julien Cousi, fondateur de l’entreprise avec Manu Cousi et Maxime Le Goueff.

Les trois jeunes entrepreneurs qui se sont rencontrés sur les bancs de la Toulouse Business School sont sortis de leur école avec un premier projet baptisé Shhaker. « C’était un market place BtoC spécialisé dans les sorties loisirs, mais rapidement notre activité a pivoté vers le BtoB à la demande de nos clients. Ces derniers souhaitaient qu’on leur apporte des solutions technologiques pour leurs activités », ajoute encore Julien Cousi.

15 millions d’euros de volume d’affaires

Rapidement une solution est développée et rencontre un succès auprès des professionnels du tourisme et des loisirs : en 2016 Guidap génére un volume d’affaire de 300.000 euros pour leurs clients, 4,4 millions en 2018 et l’objectif est fixé à 15 millions en 2019. La start-up compte une centaine de clients, elle espère en enregistrer trois fois plus l’année prochaine. « Désormais les plateformes comme Airbnb ou Booking proposent, en plus de la location de logement, de réserver des activités loisirs, 50% des réservations de nos clients s’effectuent par internet », note Julien Cousi.

Parmi les pistes de développement, Guidap espère s’implanter hors des frontières de l’Hexagone, en Suisse et dans les Dom-Tom notamment, mais surtout travaille à la mise en place de nouvelles fonctionnalités de son application. En effet, à partir de 2019, les structures de loisirs pourront aussi gérer le planning des guides et des accompagnateurs. « Nous avons vocation à crééer tout un écosystème autour de nous avec l’ensemble des acteurs des activités loisirs, afin d’aborder notamment les questions de sécurité ou de protection de l’environnement ».
Philippe Font

Sur la photo : Julien Cousi, un des fondateurs de la start-up Guidap. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.