ToulÉco

Publié le lundi 14 août 2017 à 19h00min par Philippe Font

Haute-Garonne Développement, nouvel outil pour créer de l’activité économique hors Toulouse

article diffusé le 6 juin 2017

La société publique locale Haute-Garonne Développement devrait être opérationnelle en septembre 2017. Objectif : valoriser les zones d’activités en dehors de Toulouse et implanter davantage d’emplois en zone rurale.

Créer des emplois et valoriser les zones d’activités en dehors de l’agglomération toulousaine. Tels sont les objectifs de Haute-Garonne Développement, la société publique locale (SPL) initiée par le Département. A partir de septembre 2017, elle aura pour mission de développer des zones d’activités intercommunales. « C’est une fusée à plusieurs étages, avec de l’ingénierie, de la prospective territoriale et de l’expertise sur les aménagements », explique Georges Méric, président du Conseil départemental. En filigrane, réduire les déplacements vers la zone urbaine de Toulouse en relocalisant les emplois dans ces zones demeure également un objectif pour la SPL.

Doté d’un capital de 200.000 euros, la SPL prévoit d’investir plus d’un milliard d’euros dans le cadre du plan Haute-Garonne 2016-2022. Car le constat en Haute-Garonne est criant : 90% des zones d’activités se concentrent sur les trente-six communes de Toulouse Métropole. d’où le coup de boost que souhaite donner Georges Méric à travers la SPL aux treize entités existantes en Haute-Garonne. A partir de septembre 2017, une équipe d’ingénieurs, de sociologues et d’aménageurs plancheront sur les différentes modalités afin de rénover, étendre ou créer des zones d’activités.

De nouveaux axes de développement

« Cette SPL va nous permettre de faire preuve d’innovation et d’imaginer de nouveaux modes de travail avec la création notamment de tiers lieux. Il faut donner aux salariés de nouvelles conditions de travail », projette déjà Sabine Geil-Gomez, maire de Pechbonnieu et présidente de la zone d’activités Coteaux de Bellevue. Née en 2003, la zone d’activités de son territoire compte une soixantaine d’entreprises. Elle est, selon l’élue, « une vraie réussite. Mais la valoriser et la développer nécessitent des compétences en urbanisme, en ingénierie, en marketing que nous élus ne possédons pas ».

Surtout un nouveau projet de structure est envisagé sur la commune de Castelmaurou, avec des perspectives d’implantation de pépinières d’entreprises et d’espaces de coworking. « Nous attendons un coup de main de la SPL, afin qu’elle nous indique si c’est opportun ou pas de développer telle structure. On attend d’elle une aide à la décision ». Verdict à partir de la rentrée 2017.
Philippe Font

Sur la photo : La création de tiers lieux afin de localiser des emplois en dehors de Toulouse demeure une des priorités de la SPL Haute-Garonne Développement. Photo Archives. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco).

1 Commentaire

Répondre à cet article