ToulÉco

Publié le lundi 27 mars 2017 à 21h56min par Audrey Sommazi

Services. Hellocasa plante son clou à Toulouse

Après avoir bouclé un tour de table 1,5 million d’euros, Hellocasa fondée par deux Toulousains déploie son offre dans la Ville rose : elle met à disposition des particuliers et des entreprises des professionnels du bricolage.

Réparer une tringle à rideau, monter un meuble, changer une ampoule, repeindre la salle de bain… Des petits bricolages et travaux de rénovation qui ne plaisent pas à tout le monde et qui nécessitent parfois le recours à un professionnel. « On a tous connu des mauvaises expériences avec les travaux chez soi, des malfaçons, des galères avec l’artisan", raconte le Toulousain Julien Desarnauts.

Pour soulager les allergiques aux travaux, il s’associe avec son frère Mathieu, rompu à la vente chez seloger.com et Airbnb, et à Benjamin Rezzak, qui apporte sa compétence du web, pour fonder Hellocasa en 2014 à Paris, pour éditer une marketplace sur laquelle des particuliers réservent une prestation auprès d’un artisan. L’entreprise revendique déjà 12.000 interventions en France, réalisées essentiellement auprès de femmes âgées entre 30 et 50 ans, urbaines et propriétaires.

Deuxième levée de fonds en 2018

Pour renforcer son positionnement, Hellocasa implante son dispositif en province en commençant par Toulouse. Désormais, elle propose aux métropolitains, aux habitants du département, et aux entreprises de petite taille, de réserver en ligne une prestation parmi une liste de 300 services différents (bricolage, jardinerie, plomberie…), effectués par un réseau de professionnels qui se déplace à domicile.

« Nous couvrons tous les besoin, même les plus standards, avec une vingtaine de fournisseurs pour l’heure, dont deux tiers d’auto-entrepreneurs et un tiers d’entreprises, tous sélectionnés selon leurs compétences. Nous visons entre quarante à cinquante artisans à la fin de l’année », assure le jeune patron, qui prend au passage une commission de 25 à 30% sur chaque prestation.

Hellocasa entend poursuivre son déploiement en province en s’installant dans une vingtaine de villes d’ici deux ou trois ans. « Nous avons levé pour l’amorçage 1, 5 million d’euros en 2016 auprès de la Poste et nous espérons boucler un autre tour de table de 3 et 5 millions d’euros en 2018 pour assurer notre développement », indique le diplômé d’HEC.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Valérie Vacarie, manager d’Hellocasa Toulouse et Julien Desarnauts, co-fondateur. Crédit : Rémi Benoit - Hellocasa