ToulÉco

Publié le mardi 7 juin 2016 à 22h58min par Martin Venzal

IMS Networks anticipe les attaques

La société IMS Networks a investi dans un centre de sécurité opérationnelle à Castres. Un bâtiment très sécurisé où travaille une dizaine d’ingénieurs en permanence.

Créée en 1998 à Castres, IMS Networks est à l’origine un opérateur de télécommunications. Devenu un leader dans son secteur en comptant des clients comme Airbus, Pierre-Fabre ou Météo France, l’entreprise a développé sa propre filiale dédiée à la cybersécurité. Spécialisé dans la conception et la gestion des réseaux d’entreprise de haute criticité, IMS Networks a évolué au gré de l’augmentation de l’interconnexion de l’équipement des systèmes d’informations. « Les grands groupes et les PME ont aujourd’hui un budget consacré à la cybersécurité car toutes sont concernées », souligne Solenn Eclache, responsable marketing et communication chez IMS Networks. « 81% des entreprises françaises ont été victimes de cyber-attaques en 2015, soit une hausse de 38% des attaques. Le coût moyen d’un tel incident est évalué à 900.000 euros par société, sans compter la perte des données ».

IMS Networks propose des services d’audit et de conseil en organisation de cybersécurité, en identifiant les données critiques pour l’entreprise. L’entreprise tarnaise a créée en partenariat avec l’éditeur 6cure, une plateforme de services capable de détecter et de filtrer les attaques DdoS qui peuvent toucher les services et engendrer de lourdes pertes financières. Une fois les points stratégiques du client connus, IMS Networks peut définir un mécanisme pour détecter les attaques et réagir, par le biais d’alarmes en lien avec le centre de surveillance, basé à Castres. Dans ce bâtiment ultrasécurisé, une dizaine d’ingénieurs surveille les réseaux des clients et peut opérer des recommandations en cas d’incident, 24h/24 et 7 jours sur sept.

« Les menaces sont de plus en plus nombreuses c’est pourquoi nous développons aussi des services pour anticiper les attaques, pour protéger les clients avant qu’elles interviennent, précise Solenn Eclache. Les risques peuvent aussi venir de personnes malveillantes qui veulent se venger de l’entreprise ou voler des données stratégiques. Quand son système est bien protégé, il est possible de mettre en place des contre-mesures ». IMS Networks compte actuellement une quarantaine de salariés et recherche constamment des profils pointus à recruter, comme des ingénieurs réseaux et des ingénieurs informatique spécialisés en cybersécurité. En 2014, l’entreprise affichait un chiffre d’affaires de 5.5 millions d’euros, en croissance de 20% par rapport à l’année précédente.
Julie Rimbert

Sur la photo : le centre de surveillance opérationnellle d’IMS à Castres - Photo DR