ToulÉco

Publié le jeudi 23 mai 2019 à 21h41min par Inès Osik

Emmanuelle Auriol : « En Occitanie, nous sommes compétitifs grâce à l’Europe »

Les élections européennes se dérouleront ce dimanche 26 mai avec un seul tour de scrutin. Emmanuelle Auriol, professeure d’économie au sein de la Toulouse School Economics rappelle quelques uns des acquis de l’Union européenne.

Emmanuelle Auriol, quel regard portez-vous sur la campagne électorale de ces élections européennes ?
Malheureusement je trouve que cette campagne n’a pas fait beaucoup de place à l’Europe parce que certains partis tentent d’en faire un référendum anti-Macron, ce qui n’est évidemment pas l’enjeu. Dimanche, nous votons pour les représentants de l’Union européenne, ce qui est important pour notre futur.

Les chefs d’entreprises et responsables économiques en Occitanie estiment que l’Europe n’en fait pas assez pour l’économie. Êtes-vous d’accord ?
Je ne suis pas complètement d’accord avec ça. Ce que les gens ne voient pas ou ne comprennent pas c’est que l’Europe amène un marché unique grâce aux institutions européennes. La plus grande somme de libre-échange au monde c’est l’Union européenne. C’est aussi la plus grosse zone de commerce international parce qu’il n’y a pas de barrière douanière. Nos principaux partenaires sont les Européens.

D’où vient ce décalage entre l’institution et le terrain ?
Je pense que les gens sont pris dans ce système depuis des années et qu’ils ne se rendent pas compte de l’apport de l’Europe et de son soutien pour leurs propres affaires et dans leur quotidien. Ils ont accès à un grand marché et aux technologies qu’il génère. Les entreprises bénéficient également au droit à la concurrence. Nous avons une autorité qui protège et veille à ce que les jeux des concurrences ne soient pas faussés. Il y a énormément de choses qui se passent au sein de ce marché unique, et je pense que les gens ne le réalisent pas, tout simplement parce qu’ils ne l’associent pas à l’Europe.

Quelles sont les mesures à prendre pour qu’il y ait plus d’Europe ?
Le Brexit sera quelque chose de positif. Cela nous permettra de voir ce qu’on peut perdre quand on quitte l’Europe. Et encore, l’Angleterre n’a même pas l’euro ! Il faut imaginer l’Espagne, ou l’Italie quittant l’Europe. Je pense qu’on peut l’expliquer aux gens, mais quand ils vont voir ce qui se passe vraiment quand on quitte cette zone commune, ce sera encore plus parlant.

Quel est l’impact économique de l’Europe en Occitanie ?
Airbus est une invention européenne, un consortium qui est constitué sur plusieurs pays (principalement La France, l’Allemagne, l’Angleterre et l’Espagne, NDLR). En ce qui concerne Toulouse, nous sommes un pôle de compétitivité grâce à l’Europe. L’Occitanie est aussi frontalier avec l’Espagne… Le fait également que nous ayons des universités qui fonctionnent bien et des chercheurs d’université absolument remarquable, c’est aussi possible grâce au soutien de l’Europe et des bourses qu’elle leur accorde. L’Union participe également au financement de la recherche. Enfin, le fait qu’il n’y ait pas de frontières, cela facilite énormément les choses, notamment au niveau du tourisme.
Propos recueillis par Inès Osik

Sur la photo : Emmanuelle Auriol, chercheuse à la Toulouse School of économies. Crédits : DR

Bio

Emmanuelle Auriol est chercheure IDEI et membre de l’école d’économie de Toulouse (TSE). Cette spécialiste des institutions politiques s’est surtout consacrée à l’étude de la régulation et de la théorie des organisations, notamment l’organisation industrielle et l’économie du développement.
Elle a aussi publié des travaux sur l’immigration clandestine et l’impact des travailleurs détachés en Europe.

1 Commentaire

  • Le 24 mai à 07:23 , par soulie

    Bonjour la presse et les médias ne font pas leur rôle parlons positif et de tous les atouts de l Europe avec l Europe Nous vivons en Europe et bien plus encore. Manque d informations de messages quesquil ce fait sans l Europe

Répondre à cet article