ToulÉco

Publié le mercredi 12 avril 2017 à 19h30min par Isabelle Meijers

Ibbeo Cosmétiques développe le bio 100% Sud-Ouest

article diffusé le 9 mars 2017

Depuis Montauban, Pascale et Vincent Bobo fabriquent des cosmétiques bio à partir de produits locaux. Pour ces anciens chimistes, l’objectif est de commercialiser des produits sains et naturels.

Ça ne s’invente pas. Ils s’appellent Bobo et produisent des cosmétiques bio. Pascale et Vincent, mari et femme à la ville, ont créé Ibbeo Cosmétiques en 2011 à Montauban. « Nous cherchions alors des crèmes solaires sans filtre synthétique pour nos enfants, sans grand succès. Nous avons donc développé notre propre produit naturel. De là est née l’idée de passer du statut de consommateur du bio à acteur de la filière », explique Vincent Bobo.

Aujourd’hui, Ibbeo commercialise une gamme de vingt-cinq produits (visage, corps, cheveux) via son site internet, au travers d’une soixantaine de magasins bio comme Biocoop ou La Vie Claire, et en direct auprès de particuliers lors de salons. Avec toujours le même credo : « bio de la terre au flacon ». Du vrai « made in Sud-Ouest » sous label Nature & Progrès qui exige une couverture à 100% en bio de tous les végétaux utilisés, plus contraignant qu’Ecocert. Les cosmétiques d’Ibbeo sont ainsi formulés et produits à base d’ingrédients issus exclusivement du Sud-Ouest : eau de source des Pyrénées, fleurs de calendula, lavande ou millepertuis cultivées en banlieue de Montauban, espèces sauvages en provenance de cueilleurs de Saint-Antonin-Noble-Val, huiles végétales du Tarn ou cire d’abeille d’Albi…

Un développement raisonné

« Nous ne dépassons pas un rayon de 200 km pour nos approvisionnements. Nous souhaitons avoir un impact le plus faible possible sur l’environnement et valoriser le travail en local », soulignent les dirigeants, tous deux anciens ingénieurs chimistes. Défendre le bio après une telle formation, un paradoxe ? « Nous connaissons mieux que d’autres les ravages des produits de synthèse comme le silicone », répond le couple. En décembre 2015, la coopérative régionale de financement solidaire, IES, a rejoint le capital d’Ibbeo à hauteur de 10%. Et une jeune biologiste vient d’être recrutée pour pérenniser le processus d’extraction des actifs des plantes.

Avec un chiffre d’affaires 2016 à hauteur de 200.000 euros et des perspectives de doublement d’ici deux ans, la petite entreprise de quatre salariés se développe aussi en produisant les marques thermales des stations de la région, comme Cauterets, Tarascon ou Aulus-les-Bains. Dernière en date, Dax, qui a donné lieu à la création d’une filiale dédiée Acquadax en mai 2016. Un atelier sur place produira les soins de l’ensemble des seize établissements de cure de la station avec l’eau thermale de la ville.
Isabelle Meijers

Sur la photo : L’approvisionnement des produits d’Ibbeo Cosmétiques n’excède pas un rayon de 200 kilomètres. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.