ToulÉco

Publié le lundi 27 mai 2019 à 17h51min par Johanna Decorse

A Toulouse, l’agence Intercalaire s’occupe des bâtiments vides

Créée en 2017, l’agence Intercalaire s’est spécialisée dans les occupations temporaires. La structure toulousaine met en relation des porteurs de projets ou entrepreneurs qui ont besoin de locaux et des propriétaires publics ou privés de bâtiments et d’espaces inutilisés.

Depuis deux ans, l’agence Intercalaire propose dans l’agglomération toulousaine une offre de services spécialisée dans les occupations temporaires, « intercalaires » de bâtiments et d’espaces inutilisées. L’idée de cet urbanisme transitoire étant de faire usage d’un bien immobilier entre deux usages. En janvier 2019, cette agence immobilière d’un genre nouveau a concrétisé une opération emblématique avec la préfecture de Haute-Garonne qui a ouvert 220 places d’hébergement d’urgence dans l’ancienne résidence étudiante de l’Ensica, sur le site de l’ex-CEAT, propriété de l’État, à la Roseraie. C’est en effet grâce à son étude de faisabilité que l’équipe d’Intercalaire a convaincu les services de l’État de dédier temporairement ce bâtiment, vide depuis 2015, à l’accueil de familles sans abri.

Accompagner les propriétaires

Mais l’agence qui regroupe un architecte, un urbaniste et des travailleurs sociaux, ne se limite pas aux questions d’hébergement. « Notre rôle est d’accompagner et d’inciter les propriétaires privés ou publics à mobiliser leurs biens pour répondre à des enjeux humains. Après avoir évalué les possibilités de ces biens, nous les mettons en relation avec des porteurs de projets, acteurs associatifs ou de l’économie sociale et solidaires qui vont occuper ou gérer le lieu pendant une période donnée, le temps qu’il soit utilisé pour un autre usage. Il y a toujours une peur chez les propriétaires et les services qui gèrent du patrimoine de se retrouver avec une surcharge de travail ou de ne pas arriver à mener le projet. C’est pourquoi nous les accompagnons dans la mise en œuvre et pouvons même participer à l’animation du lieu », explique Thomas Couderette, cofondateur de l’agence Intercalaire.

Membre de la coopérative Plateau urbain, un acteur de référence en France, qui a porté notamment à Paris le projet des Grands Voisins dans le XIVe, l’agence Intercalaire fait partie des lauréats de « Dessine moi-Toulouse » autour d’anciens ateliers municipaux, à Bonnefoy qui devraient accueillir dès 2024 un pôle cinéma et production audiovisuelle et une quarantaine de logements participatifs.

250.000m² de bureaux vides

« Nous sommes aussi en discussion avec Toulouse Métropole qui souhaiterait que l’on propose des solutions à des entreprises innovantes en développement pour des locaux commerciaux ou des bureaux temporaires, à des coûts réduits. Nous avons un rôle à jouer pour faciliter l’entrepreneuriat dans la phase de lancement d’une activité. Accorder à des porteurs de projets des subventions pour la location de locaux alors que l’on compte 250.000m² de bureaux vides à Toulouse, c’est difficile à admettre », souligne Thomas Couderette.

Portée par l’association Mutualisation pour l’innovation sociale et solidaire (Miss), l’agence Intercalaire a vocation dans l’année à se structurer en coopérative sur la base d’un modèle économique qui a dégagé en 2018 un chiffre d’affaires de 100.000 euros. Il repose sur les phases d’études de faisabilité, financées par les propriétaires, et sur l’animation voire de coordination du lieu qui elles, sont à la charge des occupants.
Johanna Decorse

Sur les photos : Thomas Couderette, cofondateur de l’agence Intercalaire. Le centre d’hébergement collectif de la Roseraie pour lequel l’agence Intercalaire a réalisé l’étude de faisabilité, a été ouvert par l’État en janvier 2019. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.