ToulÉco

Publié le mercredi 6 novembre 2019 à 20h49min par Béatrice Girard

Immobilier tertiaire : Midi 2i ouvre les investissements aux particuliers

Toujours en forte croissance, la filiale d’ingénierie immobilière de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées élargit ses activités et la cible de ses investisseurs avec la création d’une SCPI grand public.

2019 sera l’année du virage stratégique pour Midi 2i, la filiale de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées. Créée en 2005 et jusqu’à présent spécialisée dans les investissements d’actifs immobiliers tertiaires (bureaux et commerces) réservés aux professionnels, la société décide d’ouvrir ses actifs au grand public. « Nous créons Aedificis, une société civile de placement immobilier (SCPI) destinée aux particuliers, clients des banques et des assurances », annonce Pierre Cabrol, le président de Midi 2i. « La commercialisation débute le 12 novembre pour les clients de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, elle s’étendra ensuite aux clients d’autres Caisses d’Épargne et des Banques Populaires ».

Cette SCPI investira dans des actifs immobiliers locatifs du secteur tertiaire, prioritairement en région Occitanie dans un premier temps, avec un ticket d’entrée fixé à 1000 euros la part (pour six parts minimum) et un rendement annoncé de 4,3 % par an. « Nous souhaitons privilégier les investissements dans les produits prime de centre ville », précise Pierre Cabrol.

Le véhicule d’investissement a été doté d’un capital d’amorçage de 60 millions d’euros, mais devrait atteindre rapidement un capital variable de 200 à 300 millions d’euros. « Ceci marque un virage stratégique clair pour notre société, qui va nous permettre de compléter nos offres », a souligné Jean-Luc Barthet, le directeur du pôle développement de Midi 2i, qui pointe « une croissance très dynamique avec un chiffre d’affaires attendu de neuf millions d’euros en 2019, en hausse de 12 %, et un volume d’investissements global de 160 à 200 millions d’euros, contre 140 millions en 2018. »

Cap sur l’hôtellerie et les ENR

Autre fait marquant, la création de fonds spécialisés dans d’autres secteurs d’activités comme le fonds Midi Energy dédié aux ENR (centrales photovoltaïques, éoliennes, hydroélectriques), détenu à 100 % par la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées et doté d’un montant de 30 millions d’euros. La société gère désormais quinze fonds, dont la capacité s’élève à 1,5 milliards d’euros soit une augmentation de 25 % par rapport à 2018.

« Grâce à Midi Energy, nous adressons un marché en croissance, décorrélé de l’immobilier, c’est une façon de sécuriser notre activité car nous subissons des turbulences, dans un contexte de taux d’intérêt très bas », décrit Jean-Luc Barthet. Ce fonds a réalisé un premier investissement le 22 octobre dernier dans le projet d’ombrières photovoltaïques situées sur le parking du Meett, le futur parc des expositions de Toulouse. Une opération réalisée aux côtés d’Engie Green et de l’’Arec, l’agence régionale énergie climat,

Midi 2i se positionne aussi dans l’hôtellerie avec une prise de participation de 28,9 millions d’euros, signée cette année dans le fonds Marianne Hôtel géré par la société Primonial Reim.
Concernant les actifs tertiaires, Midi 2i dit enfin faire évoluer sa stratégie. « Le marché nous amène à prendre plus de risques, en privilégiant des opérations neuves que nous lançons en blanc. Nous restons toutefois extrêmement vigilants aux emplacements et affichons d’ailleurs un taux de location de 96 %, » indique Pierre Cabrol.
Béatrice Girard

Sur la photo : Pierre Cabrol, président de Midi 2i et Jean-Luc Barthet, directeur du pôle de développement annoncent le lancement d’une SCPI grand public le 12 novembre. Crédits : DR.

P.S. :

Tous les jeudis, retrouvez l’actualité de l’immobilier en Occitanie sur touleco.fr.