ToulÉco

Publié le mardi 29 août 2017 à 19h00min par Julie Rimbert

Informatique. La société toulousaine STMS s’installe à Paris et peaufine ses recrutements

article diffusé le 1er mars 2017

Face aux mastodontes du secteur comme Atos ou IBM, la société toulousaine STMS spécialisée dans les logiciels de gestion d’entreprises de type SAP continue son développement en ouvrant une agence commerciale à Paris.

Sur son créneau de niche, celui des logiciels de gestion, STMS tire bien son épingle du jeu. Basée à Toulouse dans le quartier des Carmes, la PME est passée de vingt-cinq personnes il y a deux ans à quarante salariés. Parmi sa trentaine de clients, elle compte le groupe Asten, l’aéroport de Toulouse-Blagnac, Tridem Pharma, Latécoère ou encore le groupe coopératif agricole Maisaidour. Faisant valoir la proximité avec ses clients, STMS propose des solutions SAP, une licence dans lequel les différentes fonctions de l’entreprise (comptabilité, finances, production, approvisionnement, maintenance, etc.) sont reliées entre elles par l’utilisation d’un système d’information centralisé.

« Nous avons réussi à fidéliser nos clients dans le grand sud ouest et à grandir tout en gardant notre âme et la maitrise de notre service », assure Xavier Ayral, l’un des trois directeurs associés de STMS, qui affiche 15 à 20% de croissance par an. « Pour nous ouvrir au national, nous avons ouvert notre agence à Paris depuis le début de l’année. C’est un challenge, mais c’est aussi un passage obligé pour avoir une base de prospection et toucher de nouveaux clients. Nous avons une réputation régionale mais un manque de visibilité au national. »

Une dizaine d’embauches cette année

STMS œuvre à l’optimisation du système de gestion des entreprises. Par exemple, un inventaire géré avec des codes-barres est un investissement pour une société, mais il permet aussi de gagner en fiabilité et de rationaliser le stock. « Nos clients sont prêts à dépenser de l’argent. C’est à nous de leur montrer le retour sur investissement », assure Xavier Ayral. « Nous réalisons 10 à 25% de notre chiffre d’affaires avec le secteur aéronautique mais nous travaillons aussi avec des sociétés de la pharmacie et de l’agroalimentaire. Notre développement va nous permettre d’approfondir d’autres secteurs d’activités. »

Pour transposer ses compétences à Paris, l’entreprise toulousaine envisage l’embauche d’une dizaine de personnes, ayant déjà huit à dix ans d’expérience, d’ici deux ans dans la capitale. Dans la Ville rose, trois nouveaux salariés viendront grossir les effectifs en avril puis trois ou quatre autres d’ici la fin de l’année. STMS affichait un chiffre d’affaires de 3,4 millions d’euros en 2016. Elle vise la barre des 4 millions d’euros en 2017. Son carnet de commandes est déjà complet aux deux tiers pour cette année.
Julie Rimbert

Sur la photo : Xavier Ayral, l’un des trois associés de la société STMS. Photo : Rémy Gabalda - ToulÉco.