ToulÉco

Publié le mercredi 27 mars 2019 à 18h58min par Philippe Font

Invest in Toulouse : une activité dopée par l’arrivée de jeunes pousses

En 2018, Invest in Toulouse a enregistré l’installation de vingt-neuf nouvelles entreprises sur le territoire, notamment des start-up ou des sociétés technologiques. Elles bénéficient de la proximité de centres de recherches et d’investisseurs potentiels.

L’agence d’attractivité de Toulouse métropole, et notamment sa branche Invest in Toulouse dédiée à l’accompagnement des entreprises, a dressé un bilan plutôt flatteur de son exercice 2018. Avec vingt-neuf implantations d’entreprises et 557 emplois crées, son activité est en augmentation par rapport à 2017 où seize entreprises s’étaient implantées, créant 335 emplois.

« Le territoire a su profiter de l’écosystème de l’innovation tout en bénéficiant d’une démographie avantageuse », se félicite Dominique Faure, vice-présidente de Toulouse Métropole en charge du développement économique. Cette dernière se félicite que, sur les quatre-vingt entreprises venues visiter la métropole toulousaine et ses installations, la moitié d’entre elles aient choisi de s’y installer à court ou moyen terme.

Prospection et veille technologique d’Invest in Toulouse

Pour l’année 2018, sur les vingt-neuf nouvelles entreprises installées, une vingtaine développent leurs compétences dans les seuls secteurs de l’ingénierie ou de la R&D. « Cela va déboucher sur la création de nombreux emplois », espère encore Dominique Faure. La tendance devrait se confirmer dans les mois à venir, avec un travail de prospection et de veille technologique sur les innovations émergentes mené par Invest in Toulouse. Ainsi, installée dans un incubateur près de la Halle aux Grains dans le centre-ville de Toulouse, la start-up Exotrail spécialisée dans les solutions de propulsion électrique pour petits satellites a déjà embauché trois personnes depuis septembre 2018.

« L’avantage de nous installer à Toulouse est de nous rapprocher de compétences, de partenaires industriels et d’investisseurs comme l’Irdi », explique David Henry son créateur. Même son de cloche chez Neewee, une jeune pousse incubée dans le Bizlab d’Airbus à Bangalore dans le sud de l’Inde, et qui a choisi de se rapprocher de l’écosystème aéronautique toulousain. Mais aussi de ses instituts de recherche et de ses entreprises liées à l’Internet des Objets (IoT).
Philippe Font

Sur la photo : La société Exotrail,spécialisée dans les solutions de propulsion électrique pour petits satellites, s’est installée à Toulouse. Son équipe, de gauche à droite : Nicolas Heitz, David Henri, Paul Lascombes et Jean-Luc Maria. Crédit : Jérémy Barande - Exotrail.